Nadia Wicker

  • Nadia Wicker (2)

    NADIA WICKER

    J’ai déjà, il y a plus d'une année je crois, consacré un papier à cette artiste dont l’ascension et l’accomplissement sont impressionnants. Pour vous en convaincre, je vous conseille le remarquable site (magnifique espace stylistique, lieu inventif et superbe) qu’elle a mis au point.

    http://www.nadiawicker.com/

    Voici comment elle se présente :

    Nadia Wicker est une artiste polyvalente qui au fil des années s’est épanouie dans la pratique de l’autoportrait.

    Maquilleuse et photographe, elle cultive son art en mêlant des médiums différents mais complémentaires, car de son parcours plastique, elle en a gardé le goût des matières et de la diversité.

    Passionnée et douée d’une inépuisable imagination, elle réinvente sans cesse sa tête et son corps et se met en abyme au travers de créations éminemment originales, sur un sujet qui semblait pourtant limité.

    Depuis peu elle présente également des compositions mettant en scène d’autres modèles qu’elle même, ouvrant ainsi un nouveau et vaste champ d’expérimentation dans son travail de recherche sur le corps, la matière et l’identité.

    Ce que nous souhaitons écrire à son propos :

    Conceptrice, photographe, pareuse, maquilleuse, metteuse en scène, bodypainter, peintre, modèle tout à fait modèle, Nadia Wicker est un être à part, une inlassable et prolifique autoportraitiste, une beauté protéiforme, une styliste haut de gamme, une imagicienne, une Pop artiste illuminée, une vandale, une iconoclaste, un dandy, une créatrice en perpétuelle éruption, une muscadine, une déesse de l’Olympe, une fée, une poétesse visuelle,  un imaginaire fécond, une fresque vivante, une esthète raffinée, une grande baroque, une iconographe, une Pompadour psychédélique, une séraphine, un feu d’artifice féminin, une sorcière bien aimable, une déesse aux trente-six bras, aux trente-six chandelles chatoyantes, une femme fatale, une squaw de Lascaux, une Éthiopienne blanche de la Vallée de l’Omo. Ceci, pour vous permettre de vous faire une idée générale de la créature.

    Pygmalion et Galatée tout à la fois, elle invente la geste exorbitante, raffinée, mirobolante, poétique, suave d’une Pigmalionne inédite. La Pigmalionne, c’est quoi ? C’est un mot-valise néologique qui désigne la reine du pigment, la fauvesse des couleurs, l’artificière en force ! Le territoire de Nadia Wicker va du raffinement classique à l’exubérance classieuse.

    Dans cet art de la maîtrise et de la précision, quelque chose de buissonnier, d’inventif et de libre descend comme la flamme de l’esprit.  L’univers de Wicker est porté, traversé par un souffle, un tonus, une énergie que démultiplie le bonheur de créer et de composer.

    Traversée des miroirs, des objectifs, des dimensions, l’univers de l’artiste compose une conte énorme, un poème fantastique, un hallucinant palais des glaces, une immersion originale et parodique dans le strass du showbiz, une quête de la grâce, un langage de la couleur flamboyante, une invention de nouveaux états de la beauté, une trace singulière et inspirée dans l’art photographique.

    a nadia 1.jpg

    a nadia 2.jpg

    a nadia 3.jpg

    a nadia 4.jpg

    a nadia 5.jpg

    a nadia 6.jpg

    a nadia 7.jpg

    a nadia 8.jpg

    a nadia 9.jpg

    a nadia 10.jpg

    a nadia 11.jpg

    a nadia 13.jpg

    a nadia 14.jpg

    a nadia b.jpg

    a nadia 15.jpg

    a nadia 16.jpg

    a nadia 17.jpg

    a nadia 18.jpg

    a nadia 19.jpg

    a nadia a.jpg

    a nadia 20.jpg

    a nadia 21.jpg

    a nadia 23.jpg

    a nadia 24.jpg

  • Nadia Wicker

    NADIA WICKER

    http://www.nadiawicker.com/
    http://www.nadia-makeup.com/
    http://lejournaldenadiawicker.tumblr.com/
     https://www.facebook.com/pages/Nadia-Wicker/217669701588015

    Quelqu’un, avant Nadia Wicker, avait-il poussé aussi loin le travail autour de l’autoportrait, la quête de la représentation de soi-même, l’édification de sa propre image ? Faut-il s’inquiéter de cette incessante suiréférentialité  ? Narcissisme, troubles dissociatifs de l’identité, docteur ? S’agit-il d’une obsession, des prémices d’une chute dans l’autarcie voire l’autisme artistique ? On se doute, au spectacle de l’exquise désinvolture avec laquelle j’agis ici, que je pose ces questions pour m’en débarrasser comme on le fait de petits déchets encombrants. J’agis ainsi, repoussant ces épluchures intellectuelles d’un revers d’esprit,  pour dispenser le lecteur de céder à l’attraction de ces questions dignes seulement de la péroraison de l’ignare ou de l’attardé mental. Laissons ces navrants truismes aux fanfarons que leur manipulation puérile divertit encore.

    Wicker, c’est autre chose, une artiste, une envoûteuse qui régénère sans cesse ses sortilèges, un talent formidable, un génie créatif, une éclabousseuse à l'eau d'arc-en-ciel, un dédoublement formidable qui lui permet d’être à la fois Galatée et Pygmalion(ne), le modèle et l’artiste, la maquilleuse et la diva, le pinceau et la toile, la cinéaste et l’actrice, le ciel et l’oiseau, la nymphe et l’eau, la sirène et le chant, le combustible et la flamme. Elle conçoit et  enchaîne les rôles avec une inventivité déconcertante. Il y a toujours une matière précieuse au fond du filon qu'elle explore. Cette photographe est une plasticienne au goût très sûr, une magicienne, une sorcière, elle se peint elle-même, se maquille,  se coiffe, se vêt, se pare, s’enrobe, s’absente, s’impose, se dissout et se surpicturalise. C’est une immense technicienne. Une acrobate de l’image. Une coloriste effarante. Une fée en fleur. Une aventurière de la fonction spéculaire. Une poétesse et sa propre muse. C’est une artiste qui a relevé le défi d’incarner tous ses possibles et d’en inventer sans cesse de nouveaux, de plus audacieux, de plus étranges, de plus charmants. C’est une musicienne de l’image entrée dans l’art de la variation. Pour ne pas faire les choses à moitié, c’est une beauté aussi. Ce travail avec soi-même présente aussi cet avantage concret que le photographe a toujours son modèle d’élection sous la main. A la moindre idée, les troupes peuvent être mobilisées sans négociation. Sommet de la disponibilité. Artère vers la liberté. Limitation drastique des risques de querelle.

    Wicker est française, strasbourgeoise, elle est née en 1981.

    J’aime, dans ses créations, la splendeur des robes imaginaires et incandescentes, ces drapés de feu, ces plumages de paradisiers en grâce, ces floralies féminines. Mademoiselle Wicker défile dans sa ligne. Féerie. Hallucination. J’aime aussi ces masques somptueux taillés dans la lumière. J’aime cette somptueuse suite à fois underground et très esthétique sur la présence-absence où l’artiste se cache dans sa presque nudité, à la façon sublime d’une Francesca Woodman. Echo, hommage, filiation, suite. J’aime les nymphes presque nues seulement voilées de fils de lumière, oiselles érotiques parées de lucioles et de copeaux de clarté. Glamour savant. Mystère. Soies lumineuses. Féérotisme. Son art du maquillage atteint à la peinture avec des bleus superbes et profonds, du vert marin, portant, toujours avec cette dimension de merveilleux, le visage à l’état de marine. La suite que l’artiste dénomme Fauves touche à l’art primitif, aux masques africains, au pictorialisme. Ce noir et blanc est incandescent. La série des Cariatides, visages sculptés dans le lait sur fond de marbre, me fait penser à des études, des poèmes visuels sur l’évanescence, la presque dissipation, la hantise, le fragile. Les visages maquillés paraissant derrière une vitre peinte comme une œuvre abstraite achèvent, - par leur judicieuse élégance, leur charme irrésistible, leur intérêt chromatique -, le formidable travail d’ensorcellement. 

    a anana 1.jpg     a anana 2.jpg

    a anana 3.jpg

    a anana masque 1.jpg

    a anana masque 3.jpg     a anan masque 2.jpg

    a anana fran 1.jpg

    a anana fran 2.jpg

    a anana oise 1.jpg     a anana oise 2.jpg

    a anana bleu 1.jpg     a anana bleu 2.jpg     a anana bleu 3.jpg

    a anana afr 1.jpg     a anana afri 2.jpg

    a anana afri 3.jpg

    a anana afri 4.jpg     a anana afri 5.jpg

    a anana caria 1.jpg     a anana caria 2.jpg     a anana caria 3.jpg

    a anana pic 1.jpg a anana pic 2.jpg a anana pic 3.jpg a anana pic 4.jpg

    a anana chrom 1.jpg     a anana chrom 2.jpg