Marie-Odile Vallery

  • Marie-Odile Vallery

    M a r i e - O d i l e   V a l l e r y 

    Il y a des artistes qui vous ont à ce point conquis qu'on revient, sous l'effet d'une formidable aimantation, inlassablement à eux. Ils créent des lieux et des œuvres, des atmosphères dans lesquels ce que vous êtes profondément peut respirer et s'épanouir, trouver des oxygènes propices. Marie-Odile Vallery, avec son formidable trait (pour moi, son irrésistible trait), le feu de sa palette, sa manière vive et dynamique, son esthétique (entre le grand Rops et quelque chose de furieusement contemporain, de totalement présent), son univers féminin exalté et passionnant (galerie exemplaire des femmes dans tous leurs états - on y aperçoit quelques hommes ! ) est une des étoiles au ciel de mon panthéon personnel et à ciel ouvert. Marie-Odile me fait le plaisir de me considérer comme un passeur : j'aime, à l'exclusion de tout ce qui pourrait me faire tenir pour sérieux, cette dignité. Éclaboussé par la beauté d'un art, habité, animé, transcendé par lui, vous cherchez à répercuter votre enfièvrement, à rendre justice à une expression en la proposant à l'attention du plus grand nombre. Et d'intercéder vous rend heureux. Il me semble, au demeurant, qu'on est trop loin aujourd'hui de la célébration à laquelle un tel talent a droit, qu'on est trop frileux devant cet art épatant. C'est un grand péché, une faute capitale que celle qui consiste à ne pas savoir saluer la beauté. Mais plutôt que de gémir, pétri d'admiration et d'estime, je préfère affirmer inlassablement mon enivrement et mon ravissement devant l'oeuvre. La savourer sans modération. L'accueillir avec les enthousiastes égards qu'elle mérite. Et, comme des substances et des essences bienfaisantes et troublantes, en partager les effets avec le plus grand nombre.

    T R O I S   C O L L A G E S

    Voici d'abord, avant de revenir aux splendeurs de l'oeuvre peint et dessiné, trois collages de l'artiste. Ils font pleinement partie de la geste de Vallery :  méticuleusement et artistement conçus, ils vivent dans l'élégance et la profondeur, ce sont de vertigineuses fleurs de poésie.

    a mad 1.jpg  a mad 2.jpg  a mad 3.jpg

    OE U V R E   P E I N T   E T   D E S S I N É : N O U V E A U X   J O Y A U X

    a mad 4.jpg

    a mad 5.jpg

    a mad 6.jpg

    a mad 7.jpg

    a mad 8.jpg

    a mad 9.jpg

    a mad 10.jpg

    a mad 11.jpg

    a mad 12.jpg

    a mad 13.jpg

    a mad 14.jpg

    a mad 15.jpg

    a mad 77.jpg

  • Extension de ma galerie Marie-Odile Vallery

    Marie-Odile Vallery

    quatorze croquis & un duo

    https://www.facebook.com/marieodile.vallery?fref=ts

    Je reviens à nouveau à elle. J'ai le goût de ce trait, de ce crayon solide et habile, robuste et alerte, de ces légers dépôts de couleurs, j'ai le goût de cette beauté originale dans l'esquisse, de cette trouvaille en marche, de cette étincelle qui opère, de cette esquisse dont le charme est imparable, le goût de cette vie en train de naître. Le goût de cet instant d'une oeuvre, de ce tâtonnement miraculeux, de cette étape, cette escale vers l'oeuvre, de ce temps de l'éclosion, de cette séquence qui acquiert déjà une autonomie, une assise, une puissance de captation. Et cette patte singulière m'enchante. Ce savoir me plaît. Me remplit d'aise. 

    a maro 1.jpg    a maro 4.jpg    a maro 6.jpg

    a maro 3.jpg          a maro 5.jpg

    a maro 7.jpg     a maro 8.jpg     a maro 9.jpg

     

    a maro 11.jpg     a maro 12.jpg     a maro 13.jpg

    a maro 14.jpg     a maro 15.jpg     a marod 2.jpg

    Jam session, cubas & haïkus libres

    Au crayon : Marie-Odile Vallery - A la plume : Denys-Louis Colaux

       a mav 1.jpg

    Le rhum et la femme
    hissent entre terre et ciel
    l'épi de l'ivresse

    a mav 2.jpg

    Rien ne me console
    des lois de la pesanteur
    comme un dos de femme

    a mav 3.jpg

    La femme est la mère
    la soeur l'amante et l'enfant
    du rêve des vers

    a mav 4.jpg

    Des mots et des notes
    des gestes des traits ensemble
    allument le jazz
     

    a mav 5.jpg

    Son âme est de sable
    de ce long sable liquide
    où meurt le désert

    a mav 7.jpg

    Ma nuit mon secret
    habitent le tableau noir
    où danse sa craie

    a mav 8.jpg

    Ma tête est un temple
    un théâtre assis parmi
    les jouets de dieu

    a mav 9.jpg

    Rien comme la femme
    dans ma chanson ne s'oppose
     au courant du vide

    a mav 10.jpg

    Que l'amour jouisse
    de la caresse que laisse
    l'absence de l'or
  • Ma Galerie Vallery

    Ma galerie Marie-Odile Vallery

    a vall 1.jpg     a vall 2.jpg

    a vall 3.jpg

    a vall 4.jpg     a vall 5.jpg     a vall 6.jpg

    a vall 7.jpg     a vall 8.jpg     a vall 9.jpg

    a vall 10.jpg     a vall 11.jpg     a vall 12.jpg

    a vall 13.jpg     a vall 15.jpg     a vall 17.jpg

    a vall 14.jpg

    a vall 16.jpg

    a vall 18.jpg     a vall 19.jpg      a vall 20.jpg

    a vall 21.jpg     a vall 24.jpg     a vall 25.jpg

    a vall 22.jpg     a vall 23.jpg

    a vall 26.jpg

    a vall 27.jpg     a vall 28.jpg     a vall 29.jpg

    a vall 30.jpg

    a vall 31.jpg

    a vall 32.jpg     a vall 33.jpg     a vall 34.jpg

  • Marie-Odile Vallery

    aavaa 1.jpgMarie-Odile Vallery

    La formidable intensité du trait

    J'évoquais déjà, en 2012 le formidable talent de Marie-Odile Vallery. Marie-Odile Vallery est une artiste-peintre et dessinatrice française née en 1956. Elle vit à Chalon-sur Saône. Elle sort de l’Ecole des Beaux-Arts de Nancy. J’aime son esthétisme complexe, nuancé et raffiné où une étonnante harmonie concilie la vitalité, la souplesse, l’élégance et la force de son trait. Marie-Odile Vallery, peintre et portraitiste d’une formidable virtuosité, est un maître de la couleur. Voici ce qu’elle déclare à propos de son travail : « Je travaille depuis les années 80 sur les images déclinées dans les magazines féminins J'essaie de rendre compte des émotions que l'on peut ressentir parfois devant ces images. Il s'agit de rester dans le domaine poétique et esthétique du sujet même si parfois l'image transcrite peut amener à un questionnement critique sur l'idée d'"Eternel Féminin ". Par ailleurs, je pratique beaucoup le dessin de modèle vivant pour acquérir une liberté d'exécution et me libérer de la transcription laborieuse d'une image photographique. Je m'approprie donc : collectionne, sélectionne, triture, déchire, colle et recadre des images rendues publiques mais trop vite oubliées. Si les croquis d'après nature sont des gammes, les magazines sont mes partitions ». 

    ava a.jpg ava b.jpg ava c.jpg ava d.jpg

    ava e.jpg

    ava f.jpg

    Je reprends ici quelques oeuvres de cette artiste que j'aime énormément. J'aime ici la façon dont elle rend tout à la fois l'irréductible humanité de la beauté, le tragique de l'oiseau féminin, sa grâce étrange, sa densité et sa légèreté, sa fragilité, sa dignité et sa robustesse, ce qui est impondérable en elle. Je recommande très vivement l'espace facebook de l'artiste où l'évidence de son talent, la force de sa virtuosité, la vibration même de tout son être profondément artiste transcendent chacune de ses créations. Rarement, la présence dans une oeuvre est aussi pleinement, aussi puissamment avérée. Rarement l'âme humaine habite aussi intensément, aussi définitivement un trait. Oui, une humanité originale, chaleureuse, lucide, rassérénante triomphe ici. Je recommande que l'on regarde tout, très minutieusement, que l'on s'attarde longtemps, que l'on prenne le temps de respirer avec l'oeuvre. Que l'on détaille tout : croquis, esquisses, oeuvres achevées, tout. Je regarde Marie-Odile Vallery, sur le sujet précis et précieux de la représentation de la femme (des femmes !), comme une des plus bouleversantes fresquistes qu'il m'ait été donné de voir. Pourquoi ai-je écrit fresquiste ? Parce que, sur les parois de notre époque, il faut que ces oeuvres indispensables demeurent comme les formidables signes d'une grande vision poétique.

    ava 1.jpg ava 2.jpg ava 3.jpg ava 4.jpg ava 5.jpg

    ava 6.jpg ava 7.jpg ava 8.jpg ava 9.jpg ava 10.jpg

    http://www.elledessine.com/

    https://www.facebook.com/marieodile.vallery