L'Essor de Rose

  • L'Essor de Rose - Bousseau & Colaux

    L’essor de Rose

    A1 Bousseau.JPG

    Photos : Philippe Bousseau - Poèmes : Denys-Louis Colaux

    https://www.facebook.com/philippe.bousseau.75/photos_albums

    A4.JPG      A5 Bousseau.JPG

        

    Chant I

     

    La nuit la pluie
    sème des yeux d’oiseaux
    des yeux penchés que borde
    le haïku tracé
    des trois traits de ta bouche
     
    Le silence est assis
    au cœur étal de ton étang
    il règne sur la grâce
    liquide de tes lignes
    comme un nénuphar rose
    sur un champ de nuages
     
    Tu songes sur le seuil
    d’une pensée qui sent
    le jasmin et la mer
     
    Ton long cou d’okapi
    semble attendre ou héler
    pour s’en poudrer un peu
    bleutés et blancs
    les embruns d’un bain d’aube
     
    Et tu prétends entendre
    aux doigts du sakura
    le cliquetis léger
    des fleurs de cerisier
    qui s’écoutent éclore

      

          A7.JPG

     

    Chant II

     

    Elle attendait ainsi
    selon les desseins désinvoltes
    de sa grâce éployée
    et sans plus d’impatience
    qu’une déesse sous la pluie
    peignant un arc-en-ciel
    ou des moustaches au soleil
     
    Elle n’avait sur elle
    outre le voile de ses ailes
    et tout l’élan de la forêt
    qu’un bijou exotique
    fermé par une larme d’ambre
    et ravi je songeais
    comme enivré d’opium
    et de poison
    au lent frisson
    de quelques vers
    de Baudelaire
     
    Elle n’avait sur elle
    que le loup noir de ses yeux
    que l’âme de la nacre
    que cette seule eau mêlée de nuit et de mer
    que l’invention
    la découverte du velours
    que
    sur ses épaules d’agnelle
    la grâce d’une leçon de ténèbres
    et pour lui faire aura
    le mystère d’un livre
    qui sous sa couverture
    ne sommeille
    que d’un œil

      

    A8 Bousseau.JPG      A9 BOusseau.JPG

     

    Chant III 

    Puis elle eut ce genre inédit
    d’une marquise de la Jamaïque
    d’une Sista à quoi
    son doux zeste d’Asie
    épingle un clair rehaut d’épice
     
    Assis au clavecin
    pour célébrer l’encens bleu de l’instant
    j’improvisais
    soucieux du skank
    l’Ave profane
    d’une sonatine reaggae

      

    A12.jpg

        

    Chant IV

     

    Oh Rose fleur de Jésus Rose
    Etançon du ciel Rose
    Cliquetis de roses entrechoquées à elles-mêmes Rose
    Petite déesse des oiseaux et des toits de Paris Rose
    Chapelle des anges Rose
    Lilas allongé de rose Rose
    Cousine des airelles et du lointain Rose
    Papillon de dentelle et de nuit suturées Rose
    Princesse sévère qui court après son métro
    Son moulin le vol de ses pétales
    Rose boussole ballerine
    Refuge des coquelicots et des coccinelles Rose
    Fleur des chemins sans foi
    Rose des roses et des vents et des harpes
    Et du vent dans les harpes
    Et du vent dans le linge parfumé des lessives Rose
    Rose du hautbois et du cri
    Des guitares et des édifices considérables Rose
    Rose aiglonne de pollen Rose d’organdi
    Rose des cèdres et des murs
    Des éventails du geste altier Rose de l’aristocratie des filles
    Rose au ciel par grand vent
    Dites Rose lent fauve savant
    Rose à la peau de papier bible et de riz
    Rose à sa joue délicatement appuyée
    Rose des joncs des hermines et des poèmes
    Rose des villes et des palombes assoupies
    Rose vin et parfum de roses Rose
    Rose des stances qu’un seul souffle relance Rose

    A2 Bousseau.JPG      A3 Bousseau.JPG