Germaine Chaumel

  • Germaine CHAUMEL

    GERMAINE CHAUMEL : Célébration d'un talent

    à mon ami Vincent Decorsière


    Je reviens avec Germaine Chaumel. Comme avec la fameuse pépite qu'on a trouvée dans son tamis. Il faut insister. Insister encore. La pépite cache un trésor. Il y a là une artiste, un élan, une envergure, une griffe, un courage et un charme particulier, il y a surtout entre elle et nous, un impardonnable gouffre de silence qu'il faut combler. Il faut expier le long silence et célébrer le réveil de la conscience et du bon sens. L'oeuvre est reconnue oeuvre. On rend à Germaine Chaumel ce qui lui revient. On la célèbre. Il y a de quoi. C'est un oiseau rare, une oiselle splendide, un oeil imparable, un modèle de pertinence. Une esthète. Une femme qui a l'amour de son art. Cet amour sème des frissons sur l'oeuvre, nous les recueillons avec béatitude. Je viens de longuement consulter l'excellent ouvrage qu'un ami m'a adressé : "Germaine Chaumel, femme photographe", paru aux éditions Privat et aux Archives municipales de Toulouse. Un objet précieux, un livre-bijou. Un recueil d'images magnifiques : pièces historiques, artistiques, sportives (elle était aussi reporter sportive), portraits sublimes, formidables natures mortes, paysages, reportages, images spontanées. Le talent règne sur ce recueil. Chaumel excelle dans les domaines tellement différents où elle s'aventure. Il y a de la virtuosité chez elle, des impulsions géniales, un sensibilité formidable, une ouverture d'esprit, une profonde et poignante humanité, du nerf, le goût du travail léché, l'aptitude à se laisser surprendre, un savoir et un instinct qui collaborent formidablement. Il y a du grandiose là-dedans, semé avec humilité, comme s'il s'agissait d'un pollen.

    A Germaine Chaumel Privat.jpg

    a ger 1.jpg      a ger 3.jpg

    a ger 4.jpg

    a ger 5.jpg

    a ger 6.jpg

    a ger é.jpg

    a ger 7.jpg

    a ger 8.jpg

    A1.jpg     A9.jpg

    A2.jpeg

    A3.jpg

    A4.jpg

    A5.jpg

    A6.jpg

    A8.jpg