Clara Engel

  • Clara Engel : chanteuse anglophone établie à Toronto : une perle

    CLARA ENGEL : la Bienvenue !

    Passage d'un frisson sublime

    A1.pngCe matin, dans mes mails, il y a un message en anglais d'une jeune artiste de Toronto. Y a-t-il, me demande-t-elle, une place pour moi sur votre blog ? Pour donner une réponse adéquate, j'écoute la pièce qu'elle joint. Bon sang ! Je suis littéralement soulevé d'enthousiasme. Formidable coup de foudre sonore ! J'aime, j'adore la voix, tout de suite, la mélancolie raffinée et poignante, la sobriété, passionnément, la lenteur lancinante et mélodique de toutes les pièces que j'entends, que je découvre, que je cherche. Un grand, un vrai bouleversement. Charmé, j'ai passé quelques heures à écouter tout ce que je trouvais d'elle : délices et délectation morose ! Je sais que j'ai d'ores et déjà adopté la petite de Toronto. Son cristal étrange a retenti, son âme a tinté, je suis conquis. Elle a un éclat, un voile, un blues étrange que les autres n'ont pas, elle a quelque chose d'un troubadour contemporain, d'une poétesse, elle a un petit supplément de lueur. Mais oui, ma chère Clara, certes, de toute évidence, il y a ici une place pour vous. Quel bonheur d'être un instant l'écrin d'une perle d'une aussi belle eau ! Vous êtes une excellente, une ravissante, une exaltante surprise dans cette fin d'automne, vous portez une lumière étonnante, vous dispensez une chaleur délicate. Ce qu'il semble y avoir de blessé, de profond, de merveilleusement humain et sensible en vous se donne comme un parfum frais et chaud. J'ai bonheur à capter cela. J'aime votre densité, votre grâce, les lueurs et le ton pastel de votre univers vocal et musical. Je vous recommande à tous mes visiteurs, avec chaleur, avec insistance. Je viens de voir passer un merveilleux oiseau et je souhaite à chacun d'en recueillir un instant le superbe chant. Mesdames et messieurs, je vous présente mademoiselle Clara Engel. Et c'est pour moi un grand bonheur de servir de relais à ce bel oiseau venu de Toronto. Ceci, de Rimbaud, me vient soudainement à l'esprit, aux lèvres : "Je sais aujourd'hui saluer la beauté". C'est bien de cela qu'il s'agit ici. Voici des lieux et des références pour l'entendre.

    http://www.youtube.com/watch?v=D9nOOhO2ktY

    http://www.youtube.com/watch?v=61rzoe62oQM

    http://www.youtube.com/watch?v=qjRmpKzHacg&feature=fvst

    http://www.youtube.com/watch?v=sTkLRSVrcj8

    http://www.youtube.com/watch?v=WXk_eeORveE

    http://www.youtube.com/watch?v=M8jcFFKJEPc 

    Articles et infos, discographie :

    http://claraengel.bandcamp.com  

    http://www.myspace.com/claraengel

    http://www.facebook.com/claraengelmusic

    Carla Engel est une artiste de la lenteur, de la profondeur, de l’ampleur dépouillée, de la poésie, de la charge émotive. Plus que d’autres, que beaucoup d’autres, mais à l’écart de la performance, c’est une véritable interprète, une voix habitée, une voix établie dans la mélancolie, la prière, la complainte, dans cet endroit rare où l’âtre intime de l’être entre en correspondance avec le chant et avec le monde des autres. Pour fluette et légère qu’elle soit, elle semble un être grave et recueilli, établi tout à fait à l’écart des modes. Elle s’avance sur un chemin qu’elle semble défricher à sa guiche, en toute indépendance. C’est un être lunaire, un artiste de la lueur. Je tiens pour certain qu’il y a là, en cette aimable et gracieuse petite personne, un véritable trésor. Elle entre aujourd’hui, jour de sa découverte, dans le petit panthéon de mes favorites.

    Denys-Louis Colaux Anthée, 29 novembre 2012