Hélène Bénardeau - Page 2

  • Hélène Bénardeau

    H é l è n e    B é n a r d e a u 

    Aujourd'hui, Hélène est là

    a hel bé 4.jpg a hel bé 3.jpg a hel bé 5.jpg

    Si tu es redevable d'un frisson, d'un remuement, d'un pétale de tendresse, d'une brassée de lumière, d'un éclat de rire, d'une émotion puissante et merveilleuse à quelqu'un qu'un danger imminent menace, ne te pose pas mille questions, chante, prie, rends justice, célèbre, remercie. Offre des mots de gratitude. Lance des fleurs. C'est important. Reconnais celle qui passe, adresse-lui un signe, à elle, à tous ceux qui l'apprécient, qui l'aiment. A ta minuscule échelle, célèbre, chante, salue, porte témoignage. Promène toi dans les allées qu'elle a ouvertes et plantées. Rends grâce. Respire, déguste. Savoure.

    Née le 12 mars 1970, française, enseignante, Hélène Bénardeau a transmué la terrible épreuve de son cancer en un site magnifique. Cette alchimie superbe est le fruit d'une belle âme, d'un être qui dépasse l'épreuve de son destin pour demeurer en relation avec le monde et pour lui offrir une aide, de la complicité, de la compassion, des coups de pied au cul, de la clarté, du tonus. Utile, irrésistiblement drôle, offensif, fraternel, sororal, généreux, savant et délibérément amateur, instructif, littéraire, ce blog (http://lacrabahuteuse.fr/) est devenu un livre indispensable. 

    a bénar 1.jpg

    Comme nous avons un éditeur en commun, j'ai pris contact avec elle. Nous n'avons guère eu le temps d'échanger, Hélène était épuisée. Mais un lien s'est créé. Hélène est une sorte de miracle féminin. Belle (sa beauté ne s'est jamais rendue), intelligente, forte, terriblement attachante, volontiers taquine, elle ne se départ jamais d'un humour faramineux et conquérant. La rencontre est furtive mais c'est celle d'une passante considérable. Tellement que je me sens du nombre de ceux qui tremblent aujourd'hui. Elle n'aime pas le pathos, elle n'aime pas qu'on verse des larmes, elle n'a pas l'usage des apitoiements. Très bien. Je salue aujourd'hui, maintenant, un talent étonnant, une force inflexible, une maternité pleine de fierté, un caractère, une tournure d'esprit et une impressionnante beauté. Et, partageant un grand nombre de ses goûts, j'écoute un peu de musique avec elle :

    https://www.youtube.com/watch?v=4hTpR-TYTZ0

    https://www.youtube.com/watch?v=H6mfWun73vI

    https://www.youtube.com/watch?v=uGbSYohHcio

    https://www.youtube.com/watch?v=irzbYAW1ICQ

    https://www.youtube.com/watch?v=CSRQBB7FPzk

    https://www.youtube.com/watch?v=SKr57h39LOs

    https://www.youtube.com/watch?v=dtLHiou7anE

    Ce 01/02/2017

    https://www.youtube.com/watch?v=0kYc55bXJFI

    https://www.youtube.com/watch?v=HxVDHk-qJtg

    J'ai tout écouté. Je vais aller marcher, à présent. Merci personnel pour la force et la grâce, ensemble. C'est prodigieux, Hélène. Et tellement précieux. 

    Et à présent, à partir de ce 5 février 2017, hélas, il va falloir, à force de volonté, de désir, par les seuls pouvoirs du coeur et de la fidélité, maintenir Hélène parmi nous.

    http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/archive/2017/02/06/les-chroniques-du-poisson-pilote-n-31-8697823.html