The Family of Man - Clervaux - Luxembourg

T h e    F a m i l y    o f    M a n

a fom 01.png

http://www.steichencollections.lu/fr/the-family-of-man

http://www.steichencollections.lu/

https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Family_of_Man

http://www.visitluxembourg.com/fr/adresse/museum/the-family-of-man

http://www.clervauximage.lu/fr/Archives/The-Family-of-Man

https://www.youtube.com/watch?v=Az408gv5EjQ

a fom aa.JPG

source image : https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Family_of_Man

a fom 16.jpgCe dimanche 6 novembre, nous descendons, Louise, Nelly et moi à la découverte de The Family of Man, le legs photographique d'Edward Steichen à la ville de Clervaux, au Luxembourg. Il se compose de plus de cinq cents joyaux en noir et blanc, cinq cents oeuvres consacrées à la famille humaine universelle, plus de trois cents artistes du monde, pionniers, cueilleurs d'émotions et de lumières, témoins inspirés, humanistes de génie, aventuriers ou poètes de l'image. Les grands noms abondent, les talents époustouflants foisonnent, les monstres sublimes prolifèrent, c'est, dans Clervaux, un rendez-vous de sommités énormes, ils sont là, au rendez-vous que Steichen leur fixait. Ceux que j'adule sont là, ceux dont je me repais de l'imagier, les dompteurs et les prestigieux capteurs de lumières, les maîtres. Ils rappliquent des quatre points cardinaux. Je souhaitais les mentionner. J'ai pris des notes pour ce faire et finalement, j'ai acquis le superbe catalogue du musée. Mais non, je ne vais pas céder à la manie de la litanie ou du répertoire. .Je n'en ferai rien. N'insistez pas. Allez, pour vous aider à vous forger une impression, pour l'amour de l'humanité et du talent, quelques repères magistraux prélevés presque au hasard : Edward Steichen lui-même, Ansel Adams, Dorthea Lange, Robert Doisneau, Wayne Miller, Roy DeCarava, Robert Capa, Frank Horvat, Werner Bischof, Henri Cartier-Bresson, Paul Himmel, Eiji Otaki, Nat Farbman, Edouard Boubat, Harry Callahan, Lee Miller, Sabine Weiss, Helen Levitt, Roman Vishniac, Irving Penn, Gitel Steed, Brassai, Jack Delano, Dmitri Kessel, David Seymour, Constance Stuart, Ernest Haas, Paul Himmel, Diane Arbus, Barbara Morgan, Lou Bernstein, Nina Lean, ... dites, il y a près de trois cents photographes, il faut que, la mort dans l'âme, je renonce ! (Pour la peine, pour avoir un peu cédé au vice de l'énumération, je ferai pour les artistes cités une page encyclopédique avec éléments biographiques et œuvres sauf pour ceux qui sont déjà répertoriés).

Quelques-unes des merveilles en ce château

a fom 1.jpg   a fom 3.jpg   a fom 4.jpg   a fom 5.jpg

a fom 6.jpg   a fom 7.jpg   a fom 8.jpg   a fom 9.jpg

a fom 10.jpg   a fom 11.jpg   a fom 12.JPG   a fom 17.jpg   a fom 15.jpg

a fom 2.jpg   a fom 13.png

Donc, plus de deux heures de visite et deux heures d'émotions intenses, poignantes, élevées, deux heures de saisissement, deux heures d'enchantement. Clervaux décidément est un haut-lieu de la photographie. Un phare. Un pic. Que dis-je, un sommet. Un ardent. Les artistes se sont entendus pour chanter l'humanité, pour la porter à bout d'objectif, pour la regarder avec profondeur, avec bienveillance, avec le secours de l'art, avec acuité. Et j'exultais, je frissonnais, je vibrais au diapason de ces icônes existentielles. Oui, c'est de la belle ouvrage, oui, ce sont des oiseaux d'altitude qui s'essorent sous les voûtes de ce château-la. Je m'attardais, épaté. Louise et Nelly étaient enthousiastes, captivées. Je voyais dans cette faramineuse collection l'être dans tous ses états, j'étais convoqué, happé de mille côtés à la fois par des regards exemplaires, inédits, savants mis au service du retentissement de l'humanisme : tendresse bouleversante, maternités chaudes et vivantes, ivresses amoureuses, amours périmées et aigries, pratiques religieuses, pauvreté déchirante, comportements insolites, travaux d'hercule dans les pires conditions, ouvrages terribles, amitiés rassérénantes, dandysme, langueurs et désirs, solitude accablante, jeux, arrogance et humanité, contemplation et spiritualité, prière, vie familiale, lieux magnifiques, déflagrations morbides, portraits somptueux, transport de l'eau par les femmes, soif désastreuse, grâces de l'enfance, sublime suite de couleurs de peau, farniente et efforts épuisants, repas, joies et fêtes, danses, amour, mort, séparations tragiques, beautés hallucinantes, balançoires vertigineuses, êtres insolites et farfelus, corps sertis dans des vapeurs d'âme, musique, légèreté, kermesse, traversée du monde, entrée des femmes sur les bancs de l’université, étreintes chaleureuses, allégresse de la musique, orchestrations du mouvement, grandes foires ivres, rires, larmes, détresses. Une fois n'est pas coutume, j'ai aimé ici, très profondément, très intensément, l'homme vu comme une oeuvre fragile, merveilleuse, multiple, variable, attendrissante, folle, l'homme vu comme une force utilisée, exploitée, comme un voyage universel, un poème précieux et toujours unique. La collection est un formidable manifeste en faveur de l'être humain. Et ces deux heures m'inspirent une très puissant et durable sentiment de reconnaissance. Quel musée superbe, quelles matières et quelles essences merveilleuses ! Car oui, le legs Steichen, qui rejoint la quotidienneté humaine dans toute la panoplie de ses gestes, est également éclairé par la quête du sacré dans l'être. Un peu d'or immatériel brille sur cette collection historique. 

N O T R E    V I S I T E

Copie de DSCF8647.JPG     Copie de DSCF8650.JPG

Copie de DSCF8648.JPG   Copie de DSCF8651.JPG   Copie de DSCF8652.JPG   Copie de DSCF8653.JPG

DSCF8655.JPG

Arrivée au château-musée de Clervaux

Copie de DSCF8666.JPG

Nelly feuillette l'album Magnum

DSCF8657.JPG     DSCF8659.JPG

DSCF8662.JPG     DSCF8664.JPG

DSCF8667.JPG  DSCF8672.JPG  DSCF8673.JPG  DSCF8679.JPG

DSCF8678.JPG     DSCF8681.JPG

DSCF8683.JPG     DSCF8688.JPG 

DSCF8679.JPG   DSCF8684.JPG   DSCF8687.JPG   DSCF8692.JPG

DSCF8693.JPG   DSCF8695.JPG   DSCF8696.JPG   DSCF8706.JPG

DSCF8701.JPG     DSCF8709.JPG

DSCF8714.JPG

UNE DERNIERE OEUVRE DE STEICHEN

a eds 1.jpg

Les commentaires sont fermés.