The Family of Man - Les oeuvres collectées par Steichen à Clervaux (Luxembourg) (1)

Qui est Edward Steichen ?

a ed a.JPGEdward Steichen est un photographe et peintre américain d'origine luxembourgeoise (né le 27 mars 1879 à Bivange, au Luxembourg et décédé le 25 mars 1973 à West Redding dans le Connecticut, USA..

Éditeur de magazine, pionnier de la photographie de mode, éminent portraitiste, galeriste, instigateur avec Stieglitz de la Photo Secession (1), co-éditeur avec le même de Camera Work (2)  et conservateur du Musée d'Art moderne de New-York (MoMa) entre 1947 et 1962. Il a été un trait d'union culturel entre les USA et l'Europe.

Steichen est connu, parmi d'autres réalisations, pour avoir créé The Family of Man en 1955, une grande exposition au Musée d'art moderne de New York, présentant plus de 500 photos de 273 photographes, illustrant la vie, l'amour et la mort dans 68 pays. L'exposition a attiré plus de neuf millions de visiteurs (davantage encore, on passe les dix millons), et, comme le souhaitait Steichen, a été donnée au Grand-Duché du Luxembourg pour être l'objet d'une exposition permanente à Clervaux. Cette exposition est aujourd'hui inscrite à l'Unesco dans la section « mémoire ».

a ed c.jpg

1. L'appellation Photo-Secession désigne un groupe de photographes qui furent les premiers, aux États-Unis, au début du XXe siècle, à vouloir faire reconnaître la photographie comme un art à part entière. Mené par Alfred Stieglitz (1864-1946), le groupe de la Photo-Secession compta également dans ses rangs Edward Steichen(1879-1973), Clarence H. White (1871-1925), Gertrude Käsebier (1852-1934) et Alvin Langdon Coburn (1882-1966). Après avoir rompu avec le Camera Club de New York en 1902, ces photographes, acquis à l'esthétique nouvelle du pictorialisme, utilisèrent divers procédés afin d'obtenir des effets visuels rappelant le dessin, la gravure ou la peinture à l'huile. Cette démarche leur fut inspirée par des mouvements artistiques européens tel que le Linked Ring en Angleterre, qui affichaient des objectifs comparables.Les membres de la Photo-Secession défendirent activement leurs idées. Stieglitz fonda la célèbre revue trimestrielle Camera Work (1903-1917) et ouvrit l'établissement appelé Little Galleries of the Photo-Secession, ou 291, selon le numéro du bâtiment sur la Cinquième Avenue de New York, où les photographes affiliés au mouvement pouvaient exposer leurs travaux. En 1910, la Photo-Secession patronna une exposition internationale où furent présentées plus de cinq cents œuvres émanant non seulement de ses membres, mais aussi d'autres photographes qui partageaient leurs préoccupations esthétiques. Cette exposition colossale, qui occupa plus de la moitié de l'Albright Art Gallery (aujourd'hui Albright-Knox Art Gallery) de Buffalo, constitua une étape décisive dans l'acceptation de la photographie comme une forme d'art autonome. Dès 1910, toutefois, des divisions se firent jour au sein de la Photo-Secession. Si certains continuaient de manipuler leurs négatifs et leurs tirages en se référant à l'esthétique picturale, d'autres finirent par voir dans ces interventions, qui altéraient les tons et la texture des images, une négation des spécificités visuelles et matérielles de la photographie. Ce désaccord eut bientôt raison de la cohésion du groupe en 1917. (http://www.universalis.fr/encyclopedie/photo-secession/)

2. Camera Work est une revue américaine trimestrielle de photographie éditée de 1903 à 1917, par Stieglitz et les « photo-secessionnistes ». Elle était fort connue pour la qualité exceptionnelle de ses reproductions et pour ses efforts visant à promouvoir la photographie comme étant un art à part entière. (Wikipedia)

Steichen est un artiste considérable et largement répertorié dans nos espaces. C'est un maître. Il est aussi omniprésent dans nos articles consacrés à d'autres artistes de la photographie.

http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/archive/2016/09/03/pictorialisme-edward-steichen-8645267.html

http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/edward-steichen/

a ed auto.jpg

Steichen, autoportrait

a ed avec sa femme Clara - autoportrait.jpg

Steichen et son épouse Clara (autoportrait)

Q U E L Q U E S     O E U V R E S

a ed 1.jpg          a ed 2.jpg

a ed 4.jpg          a ed 5.jpg

a ed 6.jpg          a ed henri Matisse.jpg

à droite, portrait de Matisse

a ed.jpg

A présent, dans les jours qui viennent, je vais me rendre à Clervaux (Luxembourg) pour visiter le prestigieux musée de Steichen. J'en rendrai évidemment compte.

http://www.steichencollections.lu/fr/the-family-of-man

Les commentaires sont fermés.