• Alice Neel

    A l i c e    N e e l

    (1900-1984)

    a neel a.jpgAlice Neel est une artiste américaine, spécialisée dans les arts visuels et connue pour la très passionnante singularité de son oeuvre peint : une production alerte, époustouflante, constituée de portraits atypiques (ses amis, amants, des artistes qu'elle connaît, quelques étrangers), inventifs, captivants, épicés parfois d'une pincée d'humour, colorés et chargés en émotions, des portraits fondés sur un usage étourdissant de la ligne. La peinture et le dessin sont chez elle intimement imbriqués, se portant mutuellement, créant un style, une geste qui va marquer le vingtième siècle. Le choix même de ses sujets indique son ouverture d'esprit, sa vision du monde, son refus de tout sectarisme, son refus du racisme, son humanité ouverte, refusant toutes les ségrégations. Son oeuvre porte aussi témoignage des drames d'une vie, des désarrois immenses, des appels du néant. Chaque peinture, chez elle, semble exprimer un choix : laisser, au risque de suggérer un inachèvement, les détails pour se centrer ce qui est le moteur du travail pictural. (Le superbe portrait, - l'artiste est d'une grande beauté -, est de Robert Mappelthorpe). Neel est aujourd'hui regardée comme un des maîtres de l'art figuratif du vingtième siècle.

     http://www.aliceneel.com/biography/1920.shtml
    http://www.aliceneel.com/
    http://www.davidzwirner.com/artists/alice-neel/biography/
    http://www.theguardian.com/artanddesign/2010/jul/07/alice-neel
     

    a neel 1.jpg

    a neel 2.jpg     a neel 3.jpg     a neel 5.jpg

    a neel 6.jpg 

    a neel 7.jpg

    a neel 8.jpg     a neel 9.jpg

    a neel 10.jpg     a neel 11.jpg     a neel 12.jpg

    a neel 13.jpg     a neel 14.jpg     a neel 15.jpg

    a neel 16.jpg     a neel 17.jpg     a neel 19.jpg

    a neel 19.jpg

  • Marie-Odile Vallery

    M a r i e - O d i l e   V a l l e r y 

    Il y a des artistes qui vous ont à ce point conquis qu'on revient, sous l'effet d'une formidable aimantation, inlassablement à eux. Ils créent des lieux et des œuvres, des atmosphères dans lesquels ce que vous êtes profondément peut respirer et s'épanouir, trouver des oxygènes propices. Marie-Odile Vallery, avec son formidable trait (pour moi, son irrésistible trait), le feu de sa palette, sa manière vive et dynamique, son esthétique (entre le grand Rops et quelque chose de furieusement contemporain, de totalement présent), son univers féminin exalté et passionnant (galerie exemplaire des femmes dans tous leurs états - on y aperçoit quelques hommes ! ) est une des étoiles au ciel de mon panthéon personnel et à ciel ouvert. Marie-Odile me fait le plaisir de me considérer comme un passeur : j'aime, à l'exclusion de tout ce qui pourrait me faire tenir pour sérieux, cette dignité. Éclaboussé par la beauté d'un art, habité, animé, transcendé par lui, vous cherchez à répercuter votre enfièvrement, à rendre justice à une expression en la proposant à l'attention du plus grand nombre. Et d'intercéder vous rend heureux. Il me semble, au demeurant, qu'on est trop loin aujourd'hui de la célébration à laquelle un tel talent a droit, qu'on est trop frileux devant cet art épatant. C'est un grand péché, une faute capitale que celle qui consiste à ne pas savoir saluer la beauté. Mais plutôt que de gémir, pétri d'admiration et d'estime, je préfère affirmer inlassablement mon enivrement et mon ravissement devant l'oeuvre. La savourer sans modération. L'accueillir avec les enthousiastes égards qu'elle mérite. Et, comme des substances et des essences bienfaisantes et troublantes, en partager les effets avec le plus grand nombre.

    T R O I S   C O L L A G E S

    Voici d'abord, avant de revenir aux splendeurs de l'oeuvre peint et dessiné, trois collages de l'artiste. Ils font pleinement partie de la geste de Vallery :  méticuleusement et artistement conçus, ils vivent dans l'élégance et la profondeur, ce sont de vertigineuses fleurs de poésie.

    a mad 1.jpg  a mad 2.jpg  a mad 3.jpg

    OE U V R E   P E I N T   E T   D E S S I N É : N O U V E A U X   J O Y A U X

    a mad 4.jpg

    a mad 5.jpg

    a mad 6.jpg

    a mad 7.jpg

    a mad 8.jpg

    a mad 9.jpg

    a mad 10.jpg

    a mad 11.jpg

    a mad 12.jpg

    a mad 13.jpg

    a mad 14.jpg

    a mad 15.jpg

    a mad 77.jpg

  • Betina La Plante encore et toujours

    Un poème sur une photographie de Betina La Plante

    a betina la plante abc.jpg

    C a r e s s e r    u n    v i o l o n c e l l e

    O précieux et doux démon du ciel doué d'une avantageuse absence d'ailes, dauphin clair dans sa mue d'ombres, diamant noir sur le lait plissé du drap, sur la jonque en allée du lit, je me détourne du chemin des étoiles pour apercevoir, par la fenêtre, entre les rideaux ouverts, sur la scène de la chambre, le lumineux chemin de tes lignes tendues. Voilà, bel ange obscur et terrestre, ce qui vaut un détour, l'effort d'un détour, voilà ce qui console des laideurs du monde et de son goût pour la soue. Au bout du jour, je pourrai dire, alors que chacun entendra mon âme exaltée ourler mes mots d'un frisson : "J'ai lu trois poèmes de Baudelaire, j'ai marché à la lisière de la forêt d'où un chevreuil a jailli et j'ai vu, par un hublot sur l'infini des êtres vivants, un instant de féminité faire pâlir le crépuscule". Cette nuit, je songerai à un violoncelle aimé de l'étreinte d'un orchestre. 

  • Armand Rassenfosse (1862-1934)

    ARMAND RASSENFOSSE

    un génie belge

     

    Voilà un des artistes wallons majeurs de la jonction des dix-neuvième et vingtième siècles, un a rassenfosse_1.jpgartiste supérieurement doué et impardonnablement méconnu. Il est à la fois graveur, dessinateur, peintre, aquafortiste, lithographe. Il est aussi l'ami et le collaborateur de Félicien Rops avec qui il met au point une nouvelle pratique du verni mou (technique de gravure en creux) : le ropsenfosse. Il excelle à représenter la femme, c'en est un des plus passionnants chantres.Son art est subtil, ferme, audacieux, inventif. Remarquable affichiste, il est aussi, en 170 magnifiques eaux-fortes, le génial illustrateur des Fleurs du mal de Charles Baudelaire. Rops,a-t-on écrit, l'éclipse. C'est une bêtise, les étoiles ne s'éclipsent pas entre elles. La bêtise a souvent pour objet d'exonérer l'ignorance. C'est, au demeurant, ma passion pour Rops qui m'a fait découvrir le génial Rassenfosse.  

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Armand_Rassenfosse

    http://www.wittert.ulg.ac.be/fr/flori/opera/rassenfosse/rassenfosse_notice.html

    http://fr.vivat.be/culture/cinema/article.asp?pageid=1426

    http://www.kbs-frb.be/fund.aspx?id=293720&src=true&langtype=2060

    http://beauxartsliege.be/IMG/pdf/communique_de_presse.pdf

     

    a arm 1.JPG 

    a arm 2.jpg

    a arm 3.jpg

    a arm 4.jpg

    a arm 6.jpg

    a arm 7.jpeg

    a arm 8.JPG

    a arm 9.jpg

    a arm 10.jpg

    a arm 11.jpg

    Les Fleurs du mal de Baudelaire par Rassenfosse

    a arm 5.jpg

    b25898z.jpg

    Pour admirer les magnifiques illustrations des Fleurs du mal réalisées par Rassenfosse, consultez ce lien :

    http://www.wittert.ulg.ac.be/fr/flori/opera/rassenfosse/rassenfosse_baudelaire.html

    a armand 3.jpg

    a armand 4.jpg