Coup de sang !

DÉMONCRATIE A LA BELGE

J'ai le devoir absolu de m'insurger (Lily de Gerlache)

a bel a.jpg a bel a.jpg a bel a.jpg a bel a.jpg a bel a.jpg 

a bel.jpgIl y a une faute qui ne mérite aucune indulgence : garder le silence quand on est indigné. Faire, par prudence, taire son dégoût, le museler. Et puisque mon pays se met, après que la pestilence ait longtemps couvé, à puer à ciel ouvert et que j'aime l'haleine des fleurs, le parfum des femmes, l'arôme des livres, la senteur chaude et raffinée de la peinture à l'huile, les exhalaisons de la forêt, les alléchantes odeurs de cuisson, je vais faire connaître mon dégoût. Je regarde cette odeur de carne en décomposition comme une offense personnelle.

Des gens vulgaires et obscènes se sont chez nous, avec l'odieuse complicité de prétendus réformateurs, emparés de postes politiques importants et n'ont pu, dès leur accession au pouvoir, comme de boutonneux puceaux devant leur première nudité, contenir plus de deux secondes le pus fétide qui leur sert de semence idéologique.

Voilà Théo Francken, une jolie bille de la n-va (nieuw-vlaams alliantie -  traduit par alliance néo-flamande selon le site du parti). A peine est-il nommé secrétaire d'état à l'Asile et à la Migration qu'il se répand en injures, qu'il fait voir ses plus vilaines démangeaisons, qu'il se soulage en public. Homophobe, raciste (ces cons de marocains..., j'émets des doutes quant à la valeur ajoutée des Marocains et des Congolais, etc), on le voit fêter le nonantième anniversaire d'un collabo notoire, l'infect Bob Maes. La collaboration n'est pas une faute à ses yeux. Il souhaite réinstaurer l'enfermement contraint des familles étrangères (enfants compris) dans l'attente de leur rapatriement. C'est une chose d'être nul, incompétent, beauf, c'en est une autre d'orner la médiocrité d'une pointe d'abjection. La bonne idée de mettre cette clenche obtuse à ce poste ! Autant choisir un furieux pitbull pour faire régner l'ordre dans le bac à sable du square belge. On sent que désormais tous les coups sont permis. Entre deux coups de gourdin, on présentera des excuses purement formelles. Oui, l'affaire me semble mal embarquée. Elle justifie une hausse du ton. Un raidissement. On me dira que je manque de discernement, que je réponds à l'aboiement par l'aboiement. Je veux bien qu'on s'indigne décemment, respectueusement. Mais rien ne me paraît illusoire comme la cordialité de cette opposition-là. On ne doit pas d'égards à celui qui vous crache au visage. 

drapeau noir.jpghttp://www.rtbf.be/info/belgique/detail_mourade-zeguendi-des-barons-demande-la-demission-de-theo-francken?id=8383045 

http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_demission-de-theo-francken-1200-soutiens-a-la-petition-de-z-jellab?id=8383726

http://www.lesoir.be/685059/article/debats/editos/2014-10-20/soir-et-theo-francken

Contesté, Charles Michel, la carpette gouvernementale, la soubrette candide et prétentieuse, la poupée dégonflée, prend un air pincé pour en appeler au respect démocratique. Ce cancre vaniteux, paon de basse-cour à la roue crevée, ouvre la voie au fascisme et en appelle au respect. Tudieu ! Super-pouffiasse donne la leçon de morale ! Respect démocratique : les mesures gouvernementales assassinent la culture en Belgique. Faudrait-il qu'on succombât avec le petit doigt en proue ? 

http://www.lalibre.be/culture/politique/la-culture-federale-frappee-de-plein-fouet-comme-jamais-5448a7e23570a5ad0edd049d#6fcfe

Il y a chez Charles Michel la volonté de régner à tout prix, à n'importe quel prix et avec n'importe qui, fût-ce au prix de l'illusion même de régner, au méprisable prix d'être la risible et impuissante marionnette d'un intraitable Gepetto. Charles Michel a reçu un titre de premier ministre en sucre d'orge. Il le brandit comme un sceptre. Oui-Oui chez les Belges. Lamentable numéro de ventriloquie. Les socialos feront bien de s'offusquer, de piailler avec ferveur et pendant qu'ils gloussent au perchoir, ils diffèrent l'heure terrible de leur examen de conscience. Voici tout de même des images de Charles Michel, des images qui donnent la mesure de sa scélératesse :

https://www.facebook.com/video.php?v=1541322686102768&set=vb.100006751547797&type=2&theater

Et Jan Jambon (c'est avec de tels noms qu'on fait les antisémites !), ministre de l'Intérieur, déclare que "les gens qui ont collaboré avec les Allemands avaient leurs raisons". A l'Intérieur et ouvertement révisionniste ! Avec une personnalité comme Lily de Gerlache, résistante et déportée, nous avons - pour reprendre ses solennelles et pertinentes paroles - "le devoir absolu de nous insurger". Jamais peut-être, la voix d'un auguste ancêtre n'aura été aussi exemplaire, aussi providentielle.

http://www.lalibre.be/actu/belgique/reponse-a-jan-jambon-j-ai-le-devoir-absolu-de-m-insurger-5445307f3570eece12f89aac 

a bel 2.jpg

OFFUSQUEZ-VOUS, PROTESTEZ, INSURGEZ-VOUS, REFUSEZ PENDANT QU'IL EST ENCORE TEMPS

Les commentaires sont fermés.