Sur les Imagies d'Alain Laboile

Alain Laboile sculpteur, photographe et père de famille français né en 1968 à Bordeaux. Son imagier, essentiellement fondé sur la vie quotidienne de sa famille et la singularité splendide de son mode de vie, est d'une beauté inhabituelle, d'une poésie profonde et exaltante. Notre site lui consacre plusieurs articles. Il possède son espace personnel et incontournable à cette adresse : http://alain.laboile.free.fr/   

alab 11.jpg

AUX IMAGIES D'ALAIN LABOILE
 
I.
 
Je reviens à vos imagies
comme à l'air subtil et inquiet
de la forêt
comme à ce vent qui la démêle
et la parfume
et l’ensorcelle
et fait danser au même cercle
le chat la fée
l'ange et le sanglier
et fait passer au même chas de ciel
l'eau savoureuse
la boue et leurs éclaboussures

alab 4.jpg

II.
 
Sans cesse je reviens vers elles
comme après longtemps de pierre et de marbre
on revient vers le tendre
vers le velours des fleurs
la rosée le mufle des faons
 l'âme meuble et patiente
de l'argile des choses

alab3.jpg

alab7.jpg

III.
 
Oui je reviens à elles
comme
pour ceux qui ont eu des bonheurs d'enfance
aux frissons sucrés du verger
sous le friselis léger des fauvettes
dans le chatouillis craintif des insectes
et la tiédeur
d'une haleine d'agnelle
Oui je reviens à elles
comme un vieux Noé amphibie
aux nénuphars inoubliés
de ses premiers déluges

alab9.jpg

alab 1.jpg

IV.
 
J'y reviens comme
l'appel à l'écho
et l'écho à sa cloche
comme au goût revenu
à la saveur des fraises
et des radis au sel
comme au frôlement digital
de la page d'un livre
comme à sa voix lointaine
d'arbre qui pense
et se penche sur moi
 
V.
 
J'y reviens comme
le rire doucement
petit gibier frileux
à l'orée de la lèvre
et jusque dans
la clairière de l'être
J'y reviens j'y reviens
comme Ulysse à son île
comme Ulysse à son aile
comme on repart
vers les ornières
et les trésors sacrés
du vieil Eldorado repeint
comme après les longs désabusements
on revient s'établir
dans le feuillettement des pages 

alab 2.jpg

alab 5.jpg

VI.
 
J'y reviens oui
à vos photographies
comme à l'enchantement
le chant
à la transcription de l'archet
la main
 à l'ivresse du chèvrefeuille
le nez
comme à l'odeur enflée du lait
le veau
comme au séisme
secret du sol
la fleur
et comme au fond du ciel
repasse et se délivre lentement de soi
mon souvenir décacheté
d'oiseau

alab 10.jpg

alab 6.jpg

VII.
 
Comme l’œil
la nuit
revient à la fenêtre lisse
où glissent
en lents colliers de rien
les perles des étoiles
Comme l'affirmation rouge et bleue de la vie
écarte les bras des potences
pour marcher vers 
le rendez-vous vert des fougères
et comme l'eau menée
tout le long des tuyaux
par le rêve d'un verre
je reviens à vos imagies
comme aux chemins mouillés
qui sortent du désert

alab 8.jpg

Thynes, mai 2014

Les commentaires sont fermés.