Brett Walker

BRETT WALKER

A très juste titre, la photographe Séverine Lenhard attire notre attention sur l'oeuvre de ce photographe anglais, Brett Walker. Je sais peu de choses sur lui si ce n'est que son travail est absolument fabuleux. Ce type oeuvre comme si rien n'avait été fait avant lui, comme s'il était possible, dans le portrait, le paysage, de tout reprendre à zéro, de tout réinventer. En même temps, il débarque avec, dans ses valises, une histoire de la peinture, une autre, celle de la gravure, une étude approfondie de la lumière et de la manière de la sculpter, une sorte de savoir cinématographique, un art de la composition et une remarquable technique du traitement de l'image. Alors, oui, le travail est dense, profond, vertigineux, un livre s'ouvre dans l'image, l'appareil joue un peu le rôle d'un extracteur d'émotions. Le portrait est toujours intense, les visages sont matiérés, marqués, des signes éloquents les parent, les griffent, exhaussent leur expressivité. Le naturel tel qu'il se donne ici à voir, dans une étrange exacerbation de sa qualité de naturel, est un savant produit de l'art, d'un savoir-faire peu commun, d'une géniale exploitation de la technique photographique. Il y a sans doute une vraie qualité de regard et une qualité d'approche de l'autre. Walker travaille avec de vrais visages, des visages éloquents, burinés, marqués, beaux souvent mais jamais lisses, des visages écrits, raturés, des visages qui émettent, qui tranchent avec l'anonymat plastique des visages polis et lustrés. Ici, la peau vit, respire, transpire, affirme son pouls, son rythme, sa tension d'instrument de percussion. L'intense, j'y reviens, de ces photographies, atteint une température inédite, la température, parfois, de métaux en fusion. Quelque chose brûle, brûle ardemment dans les photos de l'Anglais. Walker excelle dans la saisie des ombres et des contrastes, oui, il sculpte dans la lumière et l'opaque, il invente une sorte de baroque sauvage, oxymorique, une obscure clarté. Mais quelque chose assoit plus définitivement encore son magnétisme : Walker a quelque chose d'insaisissable, on croit comprendre sa manière et la voilà totalement rénovée, la voilà qui prend de nouvelles allures, de nouveaux développements, qui emprunte de nouvelles issues. L'inventivité de l'artiste est passionnante. La consultation de son oeuvre tient d'une affolante, d'une palpitante aventure de découvertes.  

http://www.thedphoto.com/inspiration-fix/amazing-people-portrait-photography-by-brett-walker/

http://www.flickr.com/photos/brettwalker/

http://121clicks.com/showcases/powerful-portrait-photography-by-brett-walker

http://www.tumblr.com/tagged/brett%20walker

https://www.facebook.com/brettwalker13?fref=ts

A1 BW.jpg      A2 BW.jpg

A3 BW.jpg      A4 BW.jpg

A5 BW.jpg      A7 BW.jpg

A8 BW.jpg      A10 BW.jpg

A11 BW.jpg   A12.jpg   A 13 BW.jpg

A15 BW.jpg      A16 BW.jpg

A17 BW.jpg   A18 BW.jpg   A 14 BW.jpg

Les commentaires sont fermés.