Avec Diane Paquin

Photographie : Diane paquin (autoportrait) - Poème : Denys-Louis Colaux

 

a diane.jpeg

 

L'AUBE ET LE BLÉ

Elle a pour elle l'aube et le blé
les épis balancés des lentes libellules
ce sable de lumière - fine fumée des fleurs
que le début du jour
jette par-dessus les clairières
 
Elle a pour elle l'aube et le blé
son encens blond coulé sur les nappes de la vallée
 
Le fleuve de son long bras blanc
va d'elle à son image
comme l'écho revient
s'entendre doucement
aux lèvres de son embouchure
 
Et sa nuque est peut-être la forêt dévalée 
par les rayures de l'été
une lame d'or une lame d'ombre
un oiseau pris et un piège d'oiseau
 
L'âme d'un violoncelle s'éveille
au calme élan de son épaule
un large albatros lentement s'accorde 
à l'envol de ses omoplates
 
Tout autour d'elle la musique
étend son linge intime
et ses dentelles de poudrin
 
Et je m'aperçois alors
qu'un instant
elle détient
toute la mer réfugiée
dans la nacre bleue de ses yeux 

Les commentaires sont fermés.