• Clara Engel : chanteuse anglophone établie à Toronto : une perle

    CLARA ENGEL : la Bienvenue !

    Passage d'un frisson sublime

    A1.pngCe matin, dans mes mails, il y a un message en anglais d'une jeune artiste de Toronto. Y a-t-il, me demande-t-elle, une place pour moi sur votre blog ? Pour donner une réponse adéquate, j'écoute la pièce qu'elle joint. Bon sang ! Je suis littéralement soulevé d'enthousiasme. Formidable coup de foudre sonore ! J'aime, j'adore la voix, tout de suite, la mélancolie raffinée et poignante, la sobriété, passionnément, la lenteur lancinante et mélodique de toutes les pièces que j'entends, que je découvre, que je cherche. Un grand, un vrai bouleversement. Charmé, j'ai passé quelques heures à écouter tout ce que je trouvais d'elle : délices et délectation morose ! Je sais que j'ai d'ores et déjà adopté la petite de Toronto. Son cristal étrange a retenti, son âme a tinté, je suis conquis. Elle a un éclat, un voile, un blues étrange que les autres n'ont pas, elle a quelque chose d'un troubadour contemporain, d'une poétesse, elle a un petit supplément de lueur. Mais oui, ma chère Clara, certes, de toute évidence, il y a ici une place pour vous. Quel bonheur d'être un instant l'écrin d'une perle d'une aussi belle eau ! Vous êtes une excellente, une ravissante, une exaltante surprise dans cette fin d'automne, vous portez une lumière étonnante, vous dispensez une chaleur délicate. Ce qu'il semble y avoir de blessé, de profond, de merveilleusement humain et sensible en vous se donne comme un parfum frais et chaud. J'ai bonheur à capter cela. J'aime votre densité, votre grâce, les lueurs et le ton pastel de votre univers vocal et musical. Je vous recommande à tous mes visiteurs, avec chaleur, avec insistance. Je viens de voir passer un merveilleux oiseau et je souhaite à chacun d'en recueillir un instant le superbe chant. Mesdames et messieurs, je vous présente mademoiselle Clara Engel. Et c'est pour moi un grand bonheur de servir de relais à ce bel oiseau venu de Toronto. Ceci, de Rimbaud, me vient soudainement à l'esprit, aux lèvres : "Je sais aujourd'hui saluer la beauté". C'est bien de cela qu'il s'agit ici. Voici des lieux et des références pour l'entendre.

    http://www.youtube.com/watch?v=D9nOOhO2ktY

    http://www.youtube.com/watch?v=61rzoe62oQM

    http://www.youtube.com/watch?v=qjRmpKzHacg&feature=fvst

    http://www.youtube.com/watch?v=sTkLRSVrcj8

    http://www.youtube.com/watch?v=WXk_eeORveE

    http://www.youtube.com/watch?v=M8jcFFKJEPc 

    Articles et infos, discographie :

    http://claraengel.bandcamp.com  

    http://www.myspace.com/claraengel

    http://www.facebook.com/claraengelmusic

    Carla Engel est une artiste de la lenteur, de la profondeur, de l’ampleur dépouillée, de la poésie, de la charge émotive. Plus que d’autres, que beaucoup d’autres, mais à l’écart de la performance, c’est une véritable interprète, une voix habitée, une voix établie dans la mélancolie, la prière, la complainte, dans cet endroit rare où l’âtre intime de l’être entre en correspondance avec le chant et avec le monde des autres. Pour fluette et légère qu’elle soit, elle semble un être grave et recueilli, établi tout à fait à l’écart des modes. Elle s’avance sur un chemin qu’elle semble défricher à sa guiche, en toute indépendance. C’est un être lunaire, un artiste de la lueur. Je tiens pour certain qu’il y a là, en cette aimable et gracieuse petite personne, un véritable trésor. Elle entre aujourd’hui, jour de sa découverte, dans le petit panthéon de mes favorites.

    Denys-Louis Colaux Anthée, 29 novembre 2012  

  • Denys-Louis Colaux

    Denys-Louis COLAUX

    Copie de A Nelly & Papa.JPG

    Denys-Louis et Nelly Colaux - Photo Jacky lepage

    Denys-Louis Colaux est né le 20 juillet 1959 à Weillen, en Belgique. Il est le père de quatre enfants : Justin, Nora, Mathilde et Nelly. Il vit actuellement à Anthée, à proximité de la frontière française, dans la province de Namur. Nouvelliste, romancier, poète, revuiste, essayiste, parolier (il a écrit les textes de l’album « A mains nues » avec le pianiste, compositeur et chanteur Vincent Rouard), biographe de la cinéaste Nelly Kaplan, il a publié à ce jour une trentaine d’ouvrages, notamment obtenu deux prix de l’Académie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique et le Grand Prix de la nouvelle de la Communauté Française en 1999.

    a and 9.jpg

    portrait DL Colaux par Andreas Vanpoucke

    D’une nature libertaire, il est aussi profondément antifasciste et antiraciste. Il aime le roman (Cervantès, Balzac, Diderot, Flaubert, Proust, George Orwell, Camus, Simenon, Milan Kundera, Alberto Moravia, Marguerite Yourcenar, Simone de Beauvoir, Philip Roth, Toni Morrison, Isaac Bashevis Singer) la nouvelle, la poésie (Baudelaire, Verlaine, Pierre Reverdy, Neruda), les essais, la chanteuse Lhasa de Sela par-dessus tout, le jazz (Chet Baker, Ibrahim Maalouf, les divas), la chanson française (Brassens, Brel, Ferrat, Ferré, Manset, Arno, Higelin, Eve Cournoyer, Emily Loizeau), le classique (Marin Marais,  Chopin, Schuman, Eric Satie), le blues (de Robert Johnson à Carey Bell en passant le groupe belge El Fish, le guitariste Fred Lani et les monstres comme Hendrix ou Albert Collins), la violoncelliste Jacqueline du Pré, le contre-ténor Andréas Scholl, la photographie, la peinture, le cinéma (Federico Fellini, Chaplin, Bergman, Kaplan, les frères Coen). Son espace Facebook voyage dans le vaste univers de ses prédilections et leur consacre de nombreux albums. Son blog prône la rencontre des artistes et une solidarité avec ceux que des affinités électives désignent. Il aime aussi les collaborations avec les artistes d’autres disciplines (Jean-Claude Sanchez, Séverine Lenhard, Jyoti Sackett, Pascal Nivaille, Philippe Bousseau, Diane Paquin, photographes, Laurence Burvenich ou Cyril Leysin, peintres, Emmanuelle Simonet, photographe, peintre et collagiste, Robert Varlez et Sandro Baguet, peintres, collagistes, dessinateurs, etc.)

    Un espace du blog reprend l’essentiel de ses ouvrages publiés à ce jour. : http://denyslouiscolaux.skynetblogs.be/ouvrages-publies . Une courte présentation et quelques sites relatifs à ses ouvrages sont repris dans le lien suivant : http://denyslouiscolaux.skynetblogs.be/presentation-generale-de-l-auteur .

    andreas vanpoucke.jpg

    portrait de DL Colaux par Andreas Vanpoucke

    Questionnaire de Proust :

    Ma vertu préférée : je suis tenté par la loyauté. Quelquefois, je lui résiste.

    Mes qualités préférées chez un homme : entre l’humanité et l’humanisme

    Mes qualités préférées chez une femme : entre l’humanité et l’humanisme

    Ma principale caractéristique : j’hésite entre l'humour et le mouvement d’humeur

    Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : Bienveillance, compassion, enthousiasme

    Mon principal défaut : J’en ai hélas trop, ils sont finalement tous principaux

    Mon occupation principale : chercher, flâner

    Votre représentation du bonheur : le bien-être, le bien-vivre de mes enfants

    Votre représentation du malheur : la mort des êtres qu’on aime

    Vous excepté, qui aimeriez vous être : un grand peintre des femmes (Zorn, Modigliani, Lovis Corinth, Andrew Wyeth, Rassenfosse, Rops, Maillol, Rouault, etc…)

    Où aimeriez-vous vivre : dans un endroit assez retiré, vaste, sauvage et paisible (Irlande, Ecosse, Islande, oui)

    Couleur favorite, fleur préférée : Je ne suis pas fixé là-dessus, j’aime la rencontre de certaines couleurs. J’aime le cosmos, le coquelicot, l’odeur et l’allure du lilas

    Oiseau préféré : le hibou et la fauvette

    Auteurs favoris : je passe énormément de temps à lire et j’aime un grand nombre d’auteurs.

    Poètes favoris : Louise Labé, Nerval, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Corbière, Robert Desnos, Pierre Reverdy, Jacques Izoard,…

    Mes héros dans la fiction : Don Quichotte, Zénon Ligre, George Orwell

    Mes héroïnes dans la fiction : Emma Bovary, Jane Eyre, Shosha, Marie (de la Fiancée du Pirate de Nelly Kaplan), beaucoup de personnages féminins de Bergmann.  

    Peintres et compositeurs préférés : Otto Dix, Anita Rée, Mary Cassatt, Robert Henry, Rops, Frida Kahlo, Redon, Suzanne Valadon, Zorn, Modigliani, Dufy, Picasso, Rassenfosse, … – Chopin, Moussorgski, Bach, Purcell, Marais, John Dowland,…

    Héros favoris dans la vraie vie : George Orwell, Marcello Mastroianni, Jacques Lanzmann

    Héroïnes favorites dans la vraie vie : Yourcenar, Beauvoir, Violette Leduc, les sœurs Brontë, Nelly Kaplan

    Les personnages détestés de l’histoire : Hitler, Goebbels, Staline, Franco, Berlusconi, …

    Héroines préférées dans l’histoire : Olympe de Gouges, Anne Franck,  Angela Davis

    Aliments et boissons préférés : Cèpes, chanterelles, pieds bleus, morilles – lait, jus de fruits, un peu de vin

    Ce que vous haïssez le plus : le racisme, le mépris social, l’incuriosité

    Le fait militaire que j’admire : Espagne 1936, l’afflux des gens de tous les pays

    Le talent que j’aimerais posséder : le don du chant

    La réforme que j’admire le plus : la fin de l’esclavage, le droit de vote aux femmes

    Comment j’aimerais mourir : vite et bien

    Quel est votre état d’esprit actuel : paisible

    Pour quelle faute avez-vous le plus d’indulgence : la jalousie, enfin la mienne

    Votre devise : N’ayez pas de devise.

    denys leila.JPG

    avec ma petite fille Leila

    Collaborations en revues :

    Pour la Belgique :

    Le Journal des Poètes, 25 Mensuel, Le Mensuel littéraire et poétique, L'Arbre à paroles, Carte blanche, Revue & Corrigée, Sources, Aménophis, Tombe tout court, Les cahiers des midis de la poésie, Le Fram, Marginales,...

    Pour la France :
    Sud, Encres Vives, Le Cerceau, La Dame Ovale, Orage-Lagune-Express, Textuerre, Camouflage, Travers, Décharge, Les cahiers de poésie-rencontres, Hermaphrodite, Les Amis de Georges (revue française consacrée à Brassens)…

    Prix  littéraires :

    Prix Emile Polak de l’Académie Royale de Littérature et de Langue française de Belgique pour l’ensemble de ses recueils, 1994

    Premier Prix Concours « Scénarios contre le racisme et l’extrême-droite », Romulus Films & Horizon 2000, 1995

    Deuxième Prix « Opération Coup de plume », Centre Bruxellois d’Action Culturelle, 1996

    Prix Franz de Wever de l’Académie Royale de Littérature et de Langue française de Belgique pour son recueil « Le Galop de l’Hippocampe », 1998

    Premier Prix  Concours « Un auteur / Une voix », Radio Télévision Belge Francophone (RTBF), 1998

    Grand Prix de la Communauté Française de la nouvelle, 1999

    Pyramides 2008, lauréat du prix de la Province du Luxembourg

    PUBLICATIONS RÉCENTES :

    Editions Les Eperonniers, Bruxelles, Belgique :

    Le Galop de l’hippocampe, (recueil de poésie), 1998

    Une trilogie romanesque :

    Le Fils du soir, 1998

    Schlass, 1999

    Prix Sorel, 2000

    Editions du Talus d’approche, Mons, Belgique :

    Billets d’amour, barbaries et autres énormités, 2000

    Dreamland  Editeur, Paris, France :

    Nelly Kaplan, Portrait d’une Flibustière  (hagiographie), 2002)

    Editions Maelström , Bruxelles, Belgique :

    Je hais les poètes vivants suivi de Circus, 2003

    L’Arbre d’Apollon, roman coécrit avec Otto Ganz, 2002

    Descentes dans le maelström, ouvrage collectif, 2002

    Editions Labor, Bruxelles, Belgique :

    Grandes Machines et spéculations introspectives  (autobiographie carnavalesque), 2003

    Editions L’Harmattan, Paris, France :

    Nelly Kaplan, Le Verbe et la lumière,  (ouvrage collectif sous la direction de Mireille Calle-Grüber), 2004

    Editions du Cygne, Paris, France

    Errances bruxelloises ,  (ouvrage collectif, 2005)

    Livret poétique de l’album musical Obsession … Airs, juin 2007

    Line-up : Vincent Rouard  (piano) – Didier Laloy (accordéon diatonique) – Marc Docquir (piano)

    Livret : Recueil de 11 poèmes en prose (DL Colaux) – 11 pastels gras (Laurence Burvenich)

    Editions du Cygne, Paris, France

    Anonymes, (nouvelles), juin 2008

    Maison de la Poésie d’Amay – Collection l’Arbre à Paroles, Amay, Belgique

    Un tailleur d’allumettes, octobre 2009

    Album « A Mains nues » (Distribution : AMG Records), septembre 2011

    Line-up : Vincent Rouard (composition, piano, chant) – Vincent Noiret (Contrebasse) – Denys-Louis Colaux (paroles).

    La Sirène Originale, nouvelles, Atelier de l’Agneau, Saint-Quentin-de-Caplong, France, 2012

    Chambre apaisée, poème, La Cadran ligné, Saint-Clément, France, 2012

    Les Désirs de l'Esquimaude, Atelier de l'Agneau, France, 2013

    Les Lièvres de Jade, Jacques Flament Editeur, France, 2015

    Les Gisants, passeurs de l'indicible - Dévêtu le passant, ce nombreux solitaire : livre commun avec l'artiste peintre Sylvie Cairon, - Editeur Sylvie Cairon, France, Octobre 2016

    Quelques sites :

    http://www.editionsducygne.com/editions-du-cygne-denys-louis-colaux.html

    http://maisondelapoesie.com/index.php?page=un-tailleur-d-allumettes---denys-louis-colaux

    http://maisondelapoesie.com/index.php?page=denys-louis-colaux

    http://www.maelstromreevolution.org/pages/FRA/autori_Denys-Louis_Colaux.asp

    http://www.jacquesflamenteditions.com/denys-louis-colaux/

    https://lacompagniedugrandnord.wordpress.com/2013/12/20/ou-avec-denys-louis-colaux-on-denude-lesquimaude-et-ses-desirs/

    http://www.atelierdelagneau.com/mot/denys-louis-colaux

    http://heyevent.com/event/7kipjek72mc2sa/les-lievres-de-jade-de-denys-louis-colaux-eric-allard

  • Sabine DELAHAUT : Les Autoportraits

    Les altitudes de Sabine Delahaut

    https://www.facebook.com/delahautsabine/photos_albums

    a sab a.jpgA travers cette remarquable suite, Sabine Delahaut,  - outre qu'elle nous apprend qu'elle excelle dans la technique de sa discipline (ici du dessin) et qu'elle possède pleinement l'art difficile et élégant de la couleur -, nous révèle ce qu'elle entend par "autoportrait".  L'autoportrait, selon elle - et c'est une acception qui nous enchante -, est le lieu de la poésie, de l'insolite, de la maîtrise, d'un humour étrange, le lieu de l'absence physique de l'artiste, celui encore de la métaphore visuelle, du masque, le lieu de la multiplicité de l'individu. Rien, pour le dire très simplement, ne me paraît aussi pleinement vrai, ou aussi proche du vrai, que cette approche de l'autoportrait.  Pour Sabine Delahaut, l'autoportrait, - et peut-on mieux approcher la finalité artistique en paralnt de soi -, est un territoire d'invention et de révélation cachée. L'autoportrait, c'est cacher sa face visible et révéler sa face cachée. L'autoportrait est un je(u) complexe, ludique, grave, esthétique, intelligent, un jeu virtuose dans lequel le graveur excelle. L'autoportrait, c'est l'art d'être subtil, de subtiliser son image à des fins esthétiques et sans doute existentielles. C'est l'art de révéler le filigrane de l'être ou d'embusquer les secrets de l'être dans les nervures du papier. Je dirai aussi que la suite me ravit enfin par la manière dont elle est très habilement légendée. Cette merveilleuse suite de représentations (au carrefour du conte, du surréalisme, du fantastique et du psychanalytique) compte parmi  mes plus belles découvertes sur Facebook. Elle est au nombre de mes enchantements.    

  • Suzan SCHUTTELAAR - Trésors découverts (12)

    SUZAN SCHUTTELAAR

    Superbe frisson d’humanité

    https://www.facebook.com/suzan.schuttelaar/photos_albums

    Suzan Schuttelaar est une artiste hollandaise née à Gouda où elle vit aujourd’hui. Elle est diplômée de l’Académie Royale des Beaux-Arts de La Haye, section dessin & peinture. J’ai découvert son œuvre récemment.

    « Dans chaque toile, explique l’artiste, je tente de raconter une histoire. Souvent, une histoire avec un petit fond autobiographique. Je cherche à rendre, à traduire en langage pictural  un moment émotionnel de pensée. Telle est ma démarche. Je pense aussi qu’il est important que le regardeur puisse fonder sa propre histoire dans ce que j’ai peint. Je suis favorable à la multiplicité des interprétations. Il n’est pas utile que l’interprétation du regardeur coïncide avec la mienne. »

    Suzan Schuttelaar possède son propre site (bilingue : néerlandais, anglais) : http://www.schuttelaar-portret.nl/ 

    Un grand frisson d’humanité semble traverser l’œuvre de Schuttelaar de part en part. Une exaltante et délicate vibration poétique l’anime. Elle capte avec une sensibilité communicative dans chacun des visages qu’elle peint un éclair d’humanité, une parcelle existentielle, un perceptible mouvement de la vie intérieure. Cette peinture monumentale vit et rayonne de délicates et subtiles émanations. J’aime la beauté de ses regards liquides, son art de distribuer la lumière, sa formidable aptitude à centrer son essentiel sur l’éclosion d’une émotion. Elle sait aussi, - avec une grande maîtrise, un coup de pinceau ferme et alerte, une utilisation vigoureuse de la couleur et de la lumière - rendre l’architecture d’un corps.   

    Expositions:

               1999         Eindexamen expositie KABK
               1999         Groepstentoonstelling Pulc
    hri Studio te Den Haag
               2000         Openings expositie BaZtille Atelier Complex Zoetermeer
               2001         Open Atelier dagen Zoetermeer
               2006         Openingsexpositie galerie HK Deventer
               2008         Expositie Walls gallerie Amsterdam
               2009         Groeps expo De Parel Fijnaart
               2009         Groeps expo Het Kunstbedrijf Heemstede
               2009         Expositie Walls gallerie Amsterdam
               2009         Kunstmarkt Tuindorp Hengelo
               2009         Kunsrmarkt Ootmarsum
               2010         Groeps expo Das Altstadthaus Bad Bentheim
               2010         Solo expo Zorgcentrum de Vijverhof in Bodegraven
               2010         Groeps expo Souvenirs, Roodbol Gouda
               2010         Solo expo,Stichting Firma Van Drie pand Roodbol
               2010         Solo expo Zorgcentrum Bloemendaal,Gouda
               2012         Groeps expo Museum Gouda (winnaar publieksprijs)
               2012         Solo expo Museum Gouda
               2012         Groeps expo Kunstschouw

     

    a schut 1.jpg

    a schut 2.jpg

    a schut 3.jpg

    a schut 4.jpg

    a schut 6.jpg

    a schut 7.jpg