Fièvres 2 (Bousseau-Colaux)

PBIL BOU 1.jpg

Les Impassibilités de la Passeuse


C’était bien simple. On ignorait où elle nous menait. On voyait le portique sombre derrière elle. Ce n’était pas ce gouffre dans lequel elle insistait pour qu’on s’engageât en sa compagnie qui fascinait. Ça, c’était une espèce de pari sur l’obscurité, un rendez-vous avec les aléas du destin. On se disait : « C’est accessoire, il faut bien qu’un jour on tombe dans le vide ou sur un trésor. » On n’était pas inquiet de cela. L’essentiel, c’était la Passeuse. La Joueuse. La Vénusienne. La Filandière. La Camarde. La Magnifique. On ne savait trop à quelle divinité, quelle démone on prenait le risque de se vouer. Mais on rêvait de se vouer tout entier.

Et voilà que cela n’importait plus. L’essentiel, c’était Celle, sublime et indéchiffrable, qui régnait sur les lieux et qui jetait vers vous un regard qui ne se laissait pas deviner. Au-delà du doute et de la crainte, par-dessus eux, subjugué, on se disait : « Si la mort est telle, laissons-nous conquérir ». L’aimantation était si puissante qu’on se disait à peu près n’importe quoi. On masquait avec des formules aléatoires le tremblotant drapeau blanc de la reddition totale. On n’était plus qu’un saignant cœur transpercé de part en part, une âme dépecée de fond en comble. On pantelait. Ebloui, on perdait pied dans la contemplation. On cédait, parfaitement émietté, sous le fastueux empire de cette inconcevable merveille.

Un peu, tout de même, ramassant un fond de vigilance qui agonisait parmi nos vestiges, on vaquait mollement à s’interroger. Qui, avec quelle inhumaine habileté, a conçu, sur quels plans, pour quelles fins, ce flexible monument de vénusté ? Quel céleste coloriste, quel génie du pigment, quel alchimiste de la mélanine et de l’ocre a mis au point cet épiderme de tous les soleils, de toutes les fèves de vanille, de tous les ors ? Quel savant corroyeur a divinement assoupli ce cuir de tous les anges ? Et de qui cette admirable idée du drapé rouge ? Et pourquoi cette placidité malgré tout exaltante du masque qui ne dit que lui-même ? Pour quelle dissimulation ? Pourquoi ce capricieux glissement des paumes sur la chute du pied ? La Femme elle-même, pour mieux nous abuser peut-être, semblait avoir adopté la forme d’un point d’interrogation. Bien sûr, on lui emboîtait le pas. À tous les coups, on franchissait le portique.

Les commentaires sont fermés.