Anthologie personnelle de la photographie contemporaine

  • Jean Dieuzaide

    JEAN DIEUZAIDE

    à mon vieil ami toulousain Vincent Decorsière qui m' fait découvrir le Château d'eau de Toulouse

    Grand militant de l'art photographique, cet artiste considérable né en Haute-Garonne en 1921 et mort à Toulouse en 2009 est reconnu pour le caractère humaniste de son oeuvre, pour la qualité de ses reportages historiques. Portraitiste, il a réalisé quelques-uns des plus intéressants portraits de Dali. C'est aussi un impressionnant esthète et, par exemple, ses œuvres sur l'architecture ou l'aviation sont d'une beauté confondante. Il est membre fondateur en 1970 des prestigieuses Rencontres internationales de la Photographies d'Arles. En 1974, il crée la galerie municipale du Château d'eau à Toulouse, un des hauts-lieux de la photographie en Europe. Découvrez ici le lien du Château d'eau.

    http://www.galeriechateaudeau.org/wp/

    a dieu 1.jpg

    Jean Dieuzaide au Château d'eau

    a jd 1.jpg

    a dieu 2.jpg

    a jd 2.jpg

    a dieu 3.jpg

    a jd 3.jpg

    a dieu 4.jpg

    a jd 4.jpg

    a dieu 5.JPG

    a jd 5.jpg

    a dieu 6.jpg

    a jd 6.jpg

    a dieu 7.jpg

    a jd 7.jpg

    a jd 8.png

    a jd 9.png

    a jd 10.png

    a jd 11.png

    a jd 12.png

    a jd 13.jpg

    a jd 15.jpg

    a jd 16.jpg

    a jd 17.jpg

    a jd 18.jpg

    a jd 19.jpg

    a jd 20.jpg

    a jd 21.png

    a jd 22.jpg

    a jd 23.jpg

    a jd a.jpg

    a jd b.jpg

    a jd f.jpg

    a jd h.jpg

    a jd i.jpg

  • Les membres de The Family Of Man (1)

    Je constitue ici, progressivement, un répertoire sommaire des artistes photographes qui ont pris part au projet The Family of Man d'Edward Steichen.

    la famille de the family of man (1) 

    wynn bullock

    photographe américain, maître de la photographie du vingtième siècle (1902-1975)

    a bu 1.jpg

    a bu 2.jpg

    http://www.wynnbullockphotography.com/

    dmitri kessel

    photojournaliste d'origine russe naturalisé américain en 1929 (1902-1995), photographe à Life Magazinerespecté pour son courage dans ses reportages de guerre (libération de l'Europe, conflits au Congo). Huit de ses œuvres appartiennent à la collection Steichen.

    a dm 1.jpg

    a dm 2.jpg

    https://en.wikipedia.org/wiki/Dmitri_Kessel

    ralph morse

    (1917-2014) - photographe à Life Magazine, reconnu en raison de son style créatif et de son esprit inventif. Il a photographié les programmes de la NASA.

    a mo 2.jpg

    a mo 1.png

    gotthard schuh

    Artiste suisse, à la fois photographe, peintre et artiste graphique (1897-1969). Intéressé par la vie quotidienne et la réalité sociale. A travaillé pour Paris Match, le Berliner Zeitung, Life.

    a go 1.jpg

    a go 2.jpg

    laurence leguay

    C'est un photographe australien (1916-1990) qui connaît trois carrières. D'abord, comme photographe de guerre, il est enrôlé au sein de la Royal Australian Air Force et oeuvre cinq années durant. Pour le compte de la Société géographique australienne, il part ensuite en reportage en Nouvelle-Guinée. Enfin, il s'affirme en tant que photographe de mode.

    a leg 1.jpg

    a leg 2.jpg

    roy decarava

    Photographe américain, témoin de la Renaissance de Harlem ( essor durant l'entre-deux-guerres de la culture afro-américaine), membre du groupe Kamoinge (voir notre lien sur ce groupe afro-américain :

    http://denyslouiscolaux.skynetblogs.be/archive/2016/10/09/anthologie-personnelle-de-la-photographie-contemporaine-3-ka-8657398.html  )

    De Carava est un proche du considérable poète américain Langston Hughes.

    a dec 1.jpg

    a dec 2.jpg

    http://decarava.org/

    louis faurer

    photographe américain (1916-2001) reconnu d'abord pour la qualité de son travail spontané de photographe des rues et ensuite pour son travail composé de photographe de mode.

    a fau 1.jpg

    a fau 2.jpg

    http://www.thegorgeousdaily.com/louis-faurer/

    robert doisneau

    (1912-1994) Etoile mondiale de la photographie d'après-guerre, poète de l'image, cueilleur des délices du furtif, figure de proue de la photographie humaniste,  Doisneau est un artiste photographe français. 

    a dois 1.jpg

    a dois 2.jpg

    lou bernstein

    Photographe, enseignant, critique américain (1911-2005). Artiste de l'immédiateté, portraitiste sublime, il est connu pour être le photographe des photographe. 

    a lou 2.jpg

    a lou 2.jpg

    http://www.loubernsteinlegacy.com/Artist_Profile.html

    ernst haas

    Photographe et photojournaliste austro-américain (1921-1986), il rejoint Magnum grâce à Robert Capa, c'est un grand photographe des villes (New York, Paris, Venise), il travaille en indépendant pour Life, Vogue, Esquire et Look. Il est un des grands pionniers de la photographie en couleur.

    a aba 1.jpg

    a aba 2.jpg

    http://www.ernst-haas.com/

    werner bischof

    Photographe suisse (1916-1954), l'un des premiers photographes de l'agence Magnum. Reporter et photojournaliste, il accède à la notoriété internationale avec un reportage en 1951 sur la famine en Inde pour Life. Il meurt accidentellement en 54, lorsque son véhicule tombe d'une falaise andine, au Pérou. 

    a bisc 1.jpg

    a bisc 2.jpg

    robert capa

    (1913-1954) Monstre photographe hongrois naturalisé américain, membre fondateur de la coopérative photographique Magnum, célèbre pour ses nombreux reportages de guerre, son travail avec Gerda Taro et au côté des républicains et des antifascistes lors de la guerre d'Espagne, son débarquement de Normandie, ses images de la Libération, son travail de photographe de plateau, ses œuvres de mode. En 54, pour un reportage de guerre au Tonkin, il marche sur une mine antipersonnel et succombe à ses blessures. 

    a cap 1.jpg

    , a cap 2.jpg

    frank horvat

    Né en Italie en 1928, Horvat est un photographe français paysagiste, portraitiste, photojournaliste et photographe de mode. 

    a hor 1.jpg

    a hor 2.jpg

    http://www.loeildelaphotographie.com/fr/2013/12/04/article/23377/frank-horvat-photographe-hors-cadre/

  • The Family of Man - Clervaux - Luxembourg

    T h e    F a m i l y    o f    M a n

    a fom 01.png

    http://www.steichencollections.lu/fr/the-family-of-man

    http://www.steichencollections.lu/

    https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Family_of_Man

    http://www.visitluxembourg.com/fr/adresse/museum/the-family-of-man

    http://www.clervauximage.lu/fr/Archives/The-Family-of-Man

    https://www.youtube.com/watch?v=Az408gv5EjQ

    a fom aa.JPG

    source image : https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Family_of_Man

    a fom 16.jpgCe dimanche 6 novembre, nous descendons, Louise, Nelly et moi à la découverte de The Family of Man, le legs photographique d'Edward Steichen à la ville de Clervaux, au Luxembourg. Il se compose de plus de cinq cents joyaux en noir et blanc, cinq cents oeuvres consacrées à la famille humaine universelle, plus de trois cents artistes du monde, pionniers, cueilleurs d'émotions et de lumières, témoins inspirés, humanistes de génie, aventuriers ou poètes de l'image. Les grands noms abondent, les talents époustouflants foisonnent, les monstres sublimes prolifèrent, c'est, dans Clervaux, un rendez-vous de sommités énormes, ils sont là, au rendez-vous que Steichen leur fixait. Ceux que j'adule sont là, ceux dont je me repais de l'imagier, les dompteurs et les prestigieux capteurs de lumières, les maîtres. Ils rappliquent des quatre points cardinaux. Je souhaitais les mentionner. J'ai pris des notes pour ce faire et finalement, j'ai acquis le superbe catalogue du musée. Mais non, je ne vais pas céder à la manie de la litanie ou du répertoire. .Je n'en ferai rien. N'insistez pas. Allez, pour vous aider à vous forger une impression, pour l'amour de l'humanité et du talent, quelques repères magistraux prélevés presque au hasard : Edward Steichen lui-même, Ansel Adams, Dorthea Lange, Robert Doisneau, Wayne Miller, Roy DeCarava, Robert Capa, Frank Horvat, Werner Bischof, Henri Cartier-Bresson, Paul Himmel, Eiji Otaki, Nat Farbman, Edouard Boubat, Harry Callahan, Lee Miller, Sabine Weiss, Helen Levitt, Roman Vishniac, Irving Penn, Gitel Steed, Brassai, Jack Delano, Dmitri Kessel, David Seymour, Constance Stuart, Ernest Haas, Paul Himmel, Diane Arbus, Barbara Morgan, Lou Bernstein, Nina Lean, ... dites, il y a près de trois cents photographes, il faut que, la mort dans l'âme, je renonce ! (Pour la peine, pour avoir un peu cédé au vice de l'énumération, je ferai pour les artistes cités une page encyclopédique avec éléments biographiques et œuvres sauf pour ceux qui sont déjà répertoriés).

    Quelques-unes des merveilles en ce château

    a fom 1.jpg   a fom 3.jpg   a fom 4.jpg   a fom 5.jpg

    a fom 6.jpg   a fom 7.jpg   a fom 8.jpg   a fom 9.jpg

    a fom 10.jpg   a fom 11.jpg   a fom 12.JPG   a fom 17.jpg   a fom 15.jpg

    a fom 2.jpg   a fom 13.png

    Donc, plus de deux heures de visite et deux heures d'émotions intenses, poignantes, élevées, deux heures de saisissement, deux heures d'enchantement. Clervaux décidément est un haut-lieu de la photographie. Un phare. Un pic. Que dis-je, un sommet. Un ardent. Les artistes se sont entendus pour chanter l'humanité, pour la porter à bout d'objectif, pour la regarder avec profondeur, avec bienveillance, avec le secours de l'art, avec acuité. Et j'exultais, je frissonnais, je vibrais au diapason de ces icônes existentielles. Oui, c'est de la belle ouvrage, oui, ce sont des oiseaux d'altitude qui s'essorent sous les voûtes de ce château-la. Je m'attardais, épaté. Louise et Nelly étaient enthousiastes, captivées. Je voyais dans cette faramineuse collection l'être dans tous ses états, j'étais convoqué, happé de mille côtés à la fois par des regards exemplaires, inédits, savants mis au service du retentissement de l'humanisme : tendresse bouleversante, maternités chaudes et vivantes, ivresses amoureuses, amours périmées et aigries, pratiques religieuses, pauvreté déchirante, comportements insolites, travaux d'hercule dans les pires conditions, ouvrages terribles, amitiés rassérénantes, dandysme, langueurs et désirs, solitude accablante, jeux, arrogance et humanité, contemplation et spiritualité, prière, vie familiale, lieux magnifiques, déflagrations morbides, portraits somptueux, transport de l'eau par les femmes, soif désastreuse, grâces de l'enfance, sublime suite de couleurs de peau, farniente et efforts épuisants, repas, joies et fêtes, danses, amour, mort, séparations tragiques, beautés hallucinantes, balançoires vertigineuses, êtres insolites et farfelus, corps sertis dans des vapeurs d'âme, musique, légèreté, kermesse, traversée du monde, entrée des femmes sur les bancs de l’université, étreintes chaleureuses, allégresse de la musique, orchestrations du mouvement, grandes foires ivres, rires, larmes, détresses. Une fois n'est pas coutume, j'ai aimé ici, très profondément, très intensément, l'homme vu comme une oeuvre fragile, merveilleuse, multiple, variable, attendrissante, folle, l'homme vu comme une force utilisée, exploitée, comme un voyage universel, un poème précieux et toujours unique. La collection est un formidable manifeste en faveur de l'être humain. Et ces deux heures m'inspirent une très puissant et durable sentiment de reconnaissance. Quel musée superbe, quelles matières et quelles essences merveilleuses ! Car oui, le legs Steichen, qui rejoint la quotidienneté humaine dans toute la panoplie de ses gestes, est également éclairé par la quête du sacré dans l'être. Un peu d'or immatériel brille sur cette collection historique. 

    N O T R E    V I S I T E

    Copie de DSCF8647.JPG     Copie de DSCF8650.JPG

    Copie de DSCF8648.JPG   Copie de DSCF8651.JPG   Copie de DSCF8652.JPG   Copie de DSCF8653.JPG

    DSCF8655.JPG

    Arrivée au château-musée de Clervaux

    Copie de DSCF8666.JPG

    Nelly feuillette l'album Magnum

    DSCF8657.JPG     DSCF8659.JPG

    DSCF8662.JPG     DSCF8664.JPG

    DSCF8667.JPG  DSCF8672.JPG  DSCF8673.JPG  DSCF8679.JPG

    DSCF8678.JPG     DSCF8681.JPG

    DSCF8683.JPG     DSCF8688.JPG 

    DSCF8679.JPG   DSCF8684.JPG   DSCF8687.JPG   DSCF8692.JPG

    DSCF8693.JPG   DSCF8695.JPG   DSCF8696.JPG   DSCF8706.JPG

    DSCF8701.JPG     DSCF8709.JPG

    DSCF8714.JPG

    UNE DERNIERE OEUVRE DE STEICHEN

    a eds 1.jpg

  • The Family of Man - Les oeuvres collectées par Steichen à Clervaux (Luxembourg) (1)

    Qui est Edward Steichen ?

    a ed a.JPGEdward Steichen est un photographe et peintre américain d'origine luxembourgeoise (né le 27 mars 1879 à Bivange, au Luxembourg et décédé le 25 mars 1973 à West Redding dans le Connecticut, USA..

    Éditeur de magazine, pionnier de la photographie de mode, éminent portraitiste, galeriste, instigateur avec Stieglitz de la Photo Secession (1), co-éditeur avec le même de Camera Work (2)  et conservateur du Musée d'Art moderne de New-York (MoMa) entre 1947 et 1962. Il a été un trait d'union culturel entre les USA et l'Europe.

    Steichen est connu, parmi d'autres réalisations, pour avoir créé The Family of Man en 1955, une grande exposition au Musée d'art moderne de New York, présentant plus de 500 photos de 273 photographes, illustrant la vie, l'amour et la mort dans 68 pays. L'exposition a attiré plus de neuf millions de visiteurs (davantage encore, on passe les dix millons), et, comme le souhaitait Steichen, a été donnée au Grand-Duché du Luxembourg pour être l'objet d'une exposition permanente à Clervaux. Cette exposition est aujourd'hui inscrite à l'Unesco dans la section « mémoire ».

    a ed c.jpg

    1. L'appellation Photo-Secession désigne un groupe de photographes qui furent les premiers, aux États-Unis, au début du XXe siècle, à vouloir faire reconnaître la photographie comme un art à part entière. Mené par Alfred Stieglitz (1864-1946), le groupe de la Photo-Secession compta également dans ses rangs Edward Steichen(1879-1973), Clarence H. White (1871-1925), Gertrude Käsebier (1852-1934) et Alvin Langdon Coburn (1882-1966). Après avoir rompu avec le Camera Club de New York en 1902, ces photographes, acquis à l'esthétique nouvelle du pictorialisme, utilisèrent divers procédés afin d'obtenir des effets visuels rappelant le dessin, la gravure ou la peinture à l'huile. Cette démarche leur fut inspirée par des mouvements artistiques européens tel que le Linked Ring en Angleterre, qui affichaient des objectifs comparables.Les membres de la Photo-Secession défendirent activement leurs idées. Stieglitz fonda la célèbre revue trimestrielle Camera Work (1903-1917) et ouvrit l'établissement appelé Little Galleries of the Photo-Secession, ou 291, selon le numéro du bâtiment sur la Cinquième Avenue de New York, où les photographes affiliés au mouvement pouvaient exposer leurs travaux. En 1910, la Photo-Secession patronna une exposition internationale où furent présentées plus de cinq cents œuvres émanant non seulement de ses membres, mais aussi d'autres photographes qui partageaient leurs préoccupations esthétiques. Cette exposition colossale, qui occupa plus de la moitié de l'Albright Art Gallery (aujourd'hui Albright-Knox Art Gallery) de Buffalo, constitua une étape décisive dans l'acceptation de la photographie comme une forme d'art autonome. Dès 1910, toutefois, des divisions se firent jour au sein de la Photo-Secession. Si certains continuaient de manipuler leurs négatifs et leurs tirages en se référant à l'esthétique picturale, d'autres finirent par voir dans ces interventions, qui altéraient les tons et la texture des images, une négation des spécificités visuelles et matérielles de la photographie. Ce désaccord eut bientôt raison de la cohésion du groupe en 1917. (http://www.universalis.fr/encyclopedie/photo-secession/)

    2. Camera Work est une revue américaine trimestrielle de photographie éditée de 1903 à 1917, par Stieglitz et les « photo-secessionnistes ». Elle était fort connue pour la qualité exceptionnelle de ses reproductions et pour ses efforts visant à promouvoir la photographie comme étant un art à part entière. (Wikipedia)

    Steichen est un artiste considérable et largement répertorié dans nos espaces. C'est un maître. Il est aussi omniprésent dans nos articles consacrés à d'autres artistes de la photographie.

    http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/archive/2016/09/03/pictorialisme-edward-steichen-8645267.html

    http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/edward-steichen/

    a ed auto.jpg

    Steichen, autoportrait

    a ed avec sa femme Clara - autoportrait.jpg

    Steichen et son épouse Clara (autoportrait)

    Q U E L Q U E S     O E U V R E S

    a ed 1.jpg          a ed 2.jpg

    a ed 4.jpg          a ed 5.jpg

    a ed 6.jpg          a ed henri Matisse.jpg

    à droite, portrait de Matisse

    a ed.jpg

    A présent, dans les jours qui viennent, je vais me rendre à Clervaux (Luxembourg) pour visiter le prestigieux musée de Steichen. J'en rendrai évidemment compte.

    http://www.steichencollections.lu/fr/the-family-of-man

  • Anthologie personnelle de la photographie contemporaine (8)

    H u b e r t    G r o o t e c l a e s

    Photographe belge (1927-1994), enseignant à l'Institut supérieur des Beaux-Arts Saint-Luc à Liège, fameux portraitiste, ami de Léo Ferré, mène des travaux expérimentaux d'intervention sur l'image photographique. Dans les années 80, il donne des stages à l'Ecole nationale de photographie à Arles, il expose de par le monde.

    a gr 1.jpg

    a gr 2.jpg

    a gr 3.jpg

    a gr 4.jpg

    a gr 5.jpg

    a gr 6.jpg

    L i s e t t e    M o d e l

    Photographe américaine d'origine italo-autrichienne (1901-1983), en 1934, elle signe des portraits clandestins sur la promenade des Anglais à Nice, portraits qui vont être à l'origine de sa célébrité. S'étant établie à Manhattan avec son époux, elle devient une photographe professionnelle. En 40, le Museum of Modern Art de New York lui achète ses premières photographies, puis expose ses œuvres avec celles de Bill Brant et de Harry Callahan. Dès 51, elle enseigne à la New School of social Research de New York. Elle aura Diane Arbus pour élève.

    a lis 1.jpg

    a lis 2.jpg

    a lis 3.jpg

    a lis 4.jpg

    a lis 5.jpg

    a lis 6.jpg

    L e i l a    A l a o u i

    http://www.leilaalaoui.com/

    Photographe franco-marocaine, merveilleuse artiste de la réalité sociale, de l'identité culturelle et de la migration, son oeuvre est un joyau exhaussé d'humanité. Alors qu'elle réalisait un reportage pour Amnesty International, elle est blessée par balles à la terrasse du Cappuccino le 15 janvier 2016 lors des attentats de Ouagadougou.  Elle décède le lendemain, catastrophe humaine et artistique.

    a ala 1.jpg     a ala 2.jpg     a ala 3.jpg

    a ala 4.jpg     a ala 5.jpg     a ala 6.jpg

    a ala 7.jpg

    a ala 8.jpg

    a ala 9.jpg

    a ala 10.jpg